L'Usine Auto

HP-Compaq : Walter Hewlett saisit la justice

, ,

Publié le

Nouveau rebondissement dans le déjà douloureux processus de fusion engagé entre les deux constructeurs informatiques américains HP et Compaq.

Walter Hewlett, a saisi la justice afin d'obtenir l'annulation du vote effectué mardi 21 mars par les actionnaires de HP. Le fils de William Hewlett, l'un des co-fondateurs de Hewlett-Packard aujourd'hui disparu, accuse en effet l'actuelle direction du groupe emmenée par Carly Fiorina d'avoir conclu un "arrangement" avec la Deutsche Bank.

Dans la plainte déposée à la chancellerie du Delaware, il affirme que la direction a négocié une ligne de crédit de plusieurs milliards de dollars avec la banque allemande en échange de quoi cette dernière aurait apporté 17 de ses 25 millions de droits de vote en faveur de la fusion, soit 0,88% du capital de HP.

La manœuvre serait donc d'autant plus décisive que l'écart entre les "oui" et les "non" à la fusion -dont la valeur exacte n'est toujours pas connue- serait de moins de 1%.

La direction de HP a déjà vivement réagi en expliquant que cette "action en justice n'avait aucun fondement et qu'elle était regrettable pour la réputation de l'entreprise".

David MAUME

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte