Hong Kong: Le quotidien Apple Daily pourrait fermer cette semaine

par Anne Marie Roantree et Tyrone Siu

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hong Kong: Le quotidien Apple Daily pourrait fermer cette semaine
Le journal hongkongais pro-démocratie Apple Daily, dont les actifs ont été gelés en vertu de la loi sur la sécurité nationale, cessera de paraître le 26 juin si son conseil d'administration se prononce en ce sens lors d'une réunion prévue vendredi, indique une note interne consultée par Reuters. /Photo prise le 17 mai 2021/REUTERS/Lam Yik

HONG KONG, (Reuters) - Le journal hongkongais pro-démocratie Apple Daily, dont les actifs ont été gelés en vertu de la loi sur la sécurité nationale, cessera de paraître le 26 juin si son conseil d'administration se prononce en ce sens lors d'une réunion prévue vendredi, indique une note interne consultée par Reuters.

"Le conseil d'administration décidera vendredi si (la société) continuera à fonctionner", précise la note interne.

"Si le conseil décide vendredi de ne pas poursuivre les opérations de la société, le téléchargement en ligne cessera à 23h59 le jour même, le journal cessera ses activités après la publication de l'édition du 26 juin", peut-on également lire dans cette note.

Lundi, un conseiller de Jimmy Lai, le propriétaire de Next Digital, l'éditeur d'Apple Daily, a déclaré à Reuters que le quotidien serait contraint de fermer "dans quelques jours".

Jimmy Lai est actuellement emprisonné et a été condamné le mois dernier à 14 mois de prison pour rassemblement illégal.

Une perquisition, conduite la semaine dernière dans les locaux du quotidien, a débouché sur l'arrestation de plusieurs dirigeants, dont le directeur général du groupe de presse, Cheung Kim-hung, et le rédacteur en chef du journal, Ryan Law, tous accusés de "collusion présumée avec un pays étranger".

Parallèlement, quelque 18 millions de dollars de Hong Kong (environ deux millions d'euros) d'actifs appartenant à trois sociétés liées à Apple Daily ont été gelés.

Le conseil d'administration de la société a adressé une lettre au Bureau de sécurité de Hong Kong pour demander que certains actifs soient débloqués, ce qui lui permettrait de ne pas enfreindre la loi en ne rémunérant pas ses salariés, montre également la note interne.

Dans un communiqué adressé à Reuters, le Bureau a indiqué ne pas vouloir commenter en détails l'affaire car une procédure judiciaire est en cours. Il a ajouté que toute demande serait traitée "conformément à la loi".

"Mettre en danger la sécurité nationale est un crime très grave", a également souligné le Bureau.

Dans un article publié dimanche, Apple Daily s'est dit prêt à contester devant les tribunaux un éventuel rejet de sa demande par le Bureau sur le gel de ses avoirs.

Les autorités locales et le représentant en chef de Pékin dans la ville n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires.

Selon la police, des dizaines d'articles publiés par le quotidien sont susceptibles de violer la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin l'an dernier dans l'ancienne colonie britannique à la suite de manifestations anti-gouvernementales.

(Avec Marius Zaharia; version française Jean Terzian et Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS