Honeywell renonce à tenter de racheter United Tech

(Reuters) - L'équipementier aéronautique américain Honeywell International a annoncé mardi l'abandon de son offre de 90,7 milliards de dollars (83,7 milliards d'euros) sur son concurrent United Technologies, prenant ainsi acte du refus de sa cible d'engager des négociations.
Partager
Honeywell renonce à tenter de racheter United Tech

United Technologies a rejeté vendredi dernier l'offre d'Honeywell International, estimant qu'elle le sous-évaluait grossièrement, qu'elle surestimait les synergies potentielles d'une alliance éventuelle et qu'il serait "irresponsable" vis-à-vis de ses actionnaires de poursuivre une alliance appelée selon lui à être bloquée "sur le champ" par les autorités de la concurrence.

Honeywell a réfuté ces arguments mardi, jugeant au contraire que la procédure réglementaire n'aurait pas représenté un obstacle insurmontable à la réalisation d'une alliance créatrice de valeur pour les actionnaires des deux entreprises.

United Tech, qui possède entre autres le constructeur de réacteurs d'avions Pratt & Whitney, les climatiseurs Carrier et les ascenseurs Otis, n'a pas commenté ces déclarations dans l'immédiat.

Un rapprochement des deux groupes créerait un géant industriel affichant un chiffre d'affaires de près de 100 milliards de dollars, qui serait entre autres l'un des principaux fournisseurs d'Airbus et de Boeing.

Ces derniers n'ont d'ailleurs pas caché leur réticence face à la perspective d'un tel mariage: le président d'Airbus, Tom Enders, a estimé qu'une telle opération ne servirait pas les intérêts du groupe européen tandis que Boeing jugeait d'une importance "vitale" la concurrence au sein de sa chaîne d'approvisionnement.

A Wall Street, l'action Honeywell gagnait 2,67% à 104,06 dollars vers 15h30 GMT tandis qu'United Tech perdait 2,53% à 94,18 dollars.

Le titre United Tech a gagné environ 10% depuis le 19 février, la dernière séance avant les premières informations sur les pourparlers entre les deux groupes.

(Ankit Ajmera, Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS