Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Honeywell prend des engagements pour réindustrialiser Condé-sur-Noireau

, ,

Publié le

La direction du groupe a participé le 8 décembre à une table ronde avec le ministre de l'Industrie Eric Besson. L'occasion de rassurer quant à l'avenir du site du Calvados.

Honeywell prend des engagements pour réindustrialiser Condé-sur-Noireau
©Honeywell - Les plaquettes pour voiture.

Honneywell n’abandonnera pas le site Honeywell Matériaux de Friction de Condé-sur-Noireau (Calvados) et ses 330 salariés. Même si le groupe américain, qui juge le site obsolète, y arrêtera bien sa production de plaquettes de freins pour l’automobile en juin 2013, la direction s’est engagée sur l’avenir le 8 décembre lors d’une table ronde avec Eric Besson, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, des représentants des pouvoirs publics locaux et les partenaires sociaux.

En substance, Honeywell a promis au ministre de mettre en œuvre "un robuste projet de ré-industrialisation dans le cadre de la procédure d’information-consultation engagée avec les instances représentatives du personnel".

Selon un porte-parole, "nous allons travailler en étroite collaboration avec le maire et l’ensemble des élus locaux. Notre engagement comprend une démarche d’identification des opportunités de ré-industrialisation à Condé-sur-Noireau, tant auprès des sous-traitants qu’auprès de toutes les divisions du groupe, et avec tout investisseur  intéressé par un projet de développement industriel à Condé-sur-Noireau et dans ses environs".

L’entreprise revendique d’ailleurs avoir déjà identifié des ressources en interne, des activités susceptibles d’être industrialisées, et en externe pour mener à bien ces initiatives.

Honeywell devrait donc signer prochainement avec l’Etat et les élus territoriaux une convention de ré-industrialisation dont l’enveloppe financière n’est pas encore fixée.

Honeywell s’était attiré les foudres des collectivités en octobre. Le groupe avait alors annoncé en même temps la fermeture du site de Condé-sur-Noireau le 30 juin 2013 et la construction, en Roumanie, d’une usine spécialisée dans les mêmes fabrications que le site normand. Les collectivités et le ministère de l’Industrie ont précisé qu’ils suivraient de très près les engagements d’Honeywell.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle