Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Honeywell Matériaux de friction : 323 emplois au pilon

, , ,

Publié le

Honeywell Matériaux de friction : 323 emplois au pilon
©Honeywell - Les plaquettes pour voiture.

Social. Le groupe américain Honeywell n’y va pas par quatre chemins : ce sera la fermeture le 30 juin 2013 pour le site de sa filiale Honeywell Matériaux de friction de Condé-sur-Noireau dans le Calvados. « C’est l’annonce que la direction nous a faite hier midi à l’occasion d’un comité d’entreprise extraordinaire », précise un délégué syndical de cette usine spécialisée dans les plaquettes de freins pour l’automobile, notamment pour PSA Peugeot Citroën (323 salariés).

Premier motif officiel selon le syndicaliste : « La délocalisation des productions de Condé-sur-Noireau vers la Roumanie où, selon la direction, à chaque plaquette de frein fabriquée, Honeywell gagnera un dollar par rapport au coût de la production ici. Mais la direction nous a présenté bien d’autres prétextes. Le groupe reproche à notre usine d’être vétuste et de ne pas disposer de nouveaux process. Evidemment, il n'a jamais investi un centime sur le site. Elle estime également que le site est trop grand... Hors, la mairie de Condé-sur-Noireau leur a proposé à plusieurs reprises -le groupe a refusé-, d’en reprendre la moitié pour le réindustrialiser. Cela confirme que ce projet de délocalisation est prévu de longue date et que le groupe n’a fait qu’accumuler les motifs ».

Une version à laquelle, la direction de l’établissement industriel s'oppose : « L’annonce de la fermeture du site normand et celle de l’ouverture d’une usine en Roumanie sont strictement indépendantes », affirme François Serizay, le directeur des relations sociales du site. « Le projet en Roumanie existe depuis un certain temps. Ensuite, l’usine de Condé-sur-Noireau, construite en 1960, est obsolète et ne correspond plus aux standards de production de nos clients. Enfin, le carnet de commandes, avec des produits en fin de vie, est épuisé et une projection nous montre que devrions renflouer le site, qui perd déjà de l’argent, d’environ 50 millions d’euros d'ici à cinq ans. En revanche, si nous annonçons dès aujourd’hui la fermeture pour 2013, c’est bien que nous sommes prêts à préparer des mesures de réindustrialisation et d’accompagnement des salariés. Nous nous engageons aujourd’hui à ce qu’aucun licenciement économique n’ait lieu et nous ferons des propositions en ce sens dès que la consultation avec les représentants des salariés débutera, le 26 octobre prochain ».

Le groupe Honeywell a réalisé un chiffre d'affaires de 33 milliards de dollars en 2010 et emploie 120 000 personnes dans le monde dont 3 650 en France.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle