Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Honda met fin au développement de son robot humanoïde Asimo

Marion Garreau

Publié le

Vu sur le web Dix-huit ans après avoir présenté le robot humanoïde Asimo, le constructeur automobile Honda à annoncé qu'il mettait fin à son développement. Ses technologies seront cependant ré-utilisées, affirme le Japonais.

Honda met fin au développement de son robot humanoïde Asimo
Le robot humanoïde Asimo, présenté par Honda, est notamment capable de courir, grimper des marches et servir un verre d'eau.
© © 2011 American Honda Motor Co., Inc.

Le robot Asimov va s’arrêter à sept générations. Le constructeur Honda a indiqué, selon un article du média japonais Nikkei, mettre fin au développement de son premier robot humanoïde, nommé Asimo. Le groupe continuera quand même ses activités en robotique, indiquant vouloir réutiliser les technologies servant à Asimo dans d’autres applications comme la robotique thérapeutique et les voitures autonomes.

Présenté pour la première fois en 2000, Asimo est un robot bipède de la taille d’un enfant. Sa septième version est notamment capable d’arpenter des terrains accidentés, de courir, d’ouvrir une bouteille pour servir un verre d’eau et de parler la langue des signes. Des technologies déjà mises à profit par Honda : c’est en reprenant ses travaux sur Asimo que le constructeur japonais a créé une moto capable de s’équilibrer toute seule à l’arrêt, présentée au CES en 2017.

Débouché commercial

Contrairement au robot humanoïde Pepper, du français Aldebaran (devenu SoftBank Robotics depuis son rachat par le fonds japonais SoftBank), Asimo n’a jamais été commercialisé. Est-ce donc par manque de débouché commercial que Honda met fin à son développement ? Contacté par l’AFP, un porte-parole du groupe a indiqué que Honda continuera tout de même le développement de robots humanoïdes.

Mais la priorité donnée à des applications plus ciblées, comme des solutions motorisées pour aider les personnes handicapées ou âgées à marcher, n’est pas sans rappeler la difficulté à percer des robots humanoïdes. Récemment, le robot Pepper a été licencié d'un supermarché en Ecosse car il était peu compétent et faisait peur aux clients.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle