Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

[Homéopathie] Boiron suspend son titre après un projet d'avis négatif de la Haute Autorité de Santé

, ,

Publié le , mis à jour le 17/05/2019 À 07H19

Boiron a suspendu son titre en Bourse le 16 mai. La Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a rendu la veille un projet d'avis sur le déremboursement de l'homéopathie. Ce premier avis, qui ne devait pas être rendu public, serait négatif selon des informations de plusieurs médias. Boiron a réagi en dénonçant "une violation du secret de la procédure d’évaluation en cours".

[Homéopathie] Boiron suspend son titre après un projet d'avis négatif de la Haute Autorité de Santé
La Haute Autorité de Santé doit encore rendre son avis définitif sur le déremboursement de l'homéopathie.
© Guittet Pascal

Mercredi 15 mai, la Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) devait se prononcer sur le déremboursement de l’homéopathie. Selon franceinfo, ce premier avis recommande de ne plus rembourser les granules homéopathiques controversées, confirmant une information du journal Libération. Le projet d'avis mentionnerait notamment un "service médical rendu insuffisant".

Le ministère de la Santé devra trancher

Il s'agit à ce stade d'un simple "projet d'avis", transmis jeudi 16 mai aux trois laboratoires concernés, Boiron, Lehning et Weleda, qui ont dix jours pour faire des observations écrites ou demander une audition, précise-t-on à la Haute Autorité, contactée par Reuters.

Une fois que l'avis sera définitif, il reviendra au ministère de la Santé de trancher.

Boiron dénonce "une violation du secret de la procédure"

Boiron a quant à lui demandé la suspension de son titre en Bourse, indiquant avoir appris que l'avis préliminaire de la HAS avait été transmis à la presse.

"Cet avis préliminaire est protégé par la plus stricte confidentialité et est réservé aux seuls laboratoires concernés par cette évaluation dans le but de faire valoir leurs arguments lors d’une phase contradictoire", indique le laboratoire.

"Le fait qu'un média puisse être informé de la teneur de cet avis confidentiel constitue une violation du secret de la procédure d’évaluation en cours remettant potentiellement en cause sa régularité", ajoute-t-il.

Le titre Boiron a clôturé à 43,25 euros à la Bourse de Paris jeudi 16 mai, en baisse de 3,89% et de 11,6% depuis le début de l'année. Il reste suspendu jusqu'à nouvel avis.

Avec Reuters (Simon Carraud et Pascale Denis, édité par Yves Clarisse)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle