Hollande doit fermer 10 réacteurs nucléaires d’ici à 2017, selon Greenpeace

L’organisation écologiste publie, ce vendredi 8 février, son "scénario pour la transition énergétique".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hollande doit fermer 10 réacteurs nucléaires d’ici à 2017, selon Greenpeace

Réduire la part du nucléaire dans le mix énergétique français de 75 à 50%. C’est ce qu’avait promis François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle. S’il veut tenir sa promesse électorale, le président devra fermer 35 des 58 réacteurs français d’ici à 2025, selon Greenpeace.

L’organisation écologiste publie son "scénario pour la transition énergétique". Il s’agit d’une "trajectoire" énergétique d'ici 2050, en ligne avec les engagements internationaux de la France contre le changement climatique et prévoyant une sortie du nucléaire à partir de "2031, de 2034 au plus tard".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quant aux 50% visés par François Hollande, l’objectif pourrait être atteint en 2023 ou en 2025. Quoi qu’il en soit, cela passe par la fermeture de 35 réacteurs, assure l’ONG. Cela passe aussi par la fermeture de dix réacteurs dès le premier quinquennat de François Hollande, donc d'ici 2017, explique Cyrille Cormier, chargé de campagne chez Greenpeace France. Pour le moment, une seule fermeture est programmée, celle de la doyenne du parc nucléaire français Fessenheim. La centrale alsacienne devrait être arrêtée avant fin 2016.

Dans son scénario, Greenpeace estime possible de se passer progressivement du nucléaire grâce à des investissements réaffectés dans les énergies renouvelables (notamment éolienne et solaire) mais aussi par la rénovation thermique des logements pour en réduire fortement la consommation électrique et une réduction des "pics" de consommation.

Astrid Gouzik

1 Commentaire

Hollande doit fermer 10 réacteurs nucléaires d’ici à 2017, selon Greenpeace

AtomicBoy44
12/02/2013 19h:09

Comme d'habitude, démagogie et mensonges... Dans des logements bien rénové thermiquement, a quoi chauffe t-on si ce n'est pas a l'électricité ? Donc, selon PeaceVerte/Gazpeace, on ne chaufferait quand il y a du vent ou du soleil ? Les démonstrations sont claires partout en Europe, sauf en allemagne. Le nucléaire ne s’arrêta absolument pas. Pas en GB, pas en république Tchèque, pas en Pologne, même pas en Ukraine, qui va aussi investir tous azimuts dans son indépendance énergétique, même le charbon solide ou liquéfié. Faudrait il rappeler que le chantre des électroENR majoritairement fabriquées a l'autre bout du monde qu'est GAZpeace possède une centrale a gaz en Allemagne ? Devons nous, nous rendre dépendants de l'énergie fossile russe chérie des écologistes, notamment allemands, qui voudraient nous faire croire que ce n'est pas nécessaire ? Combien de précaires énergétiques ce genre de programme induirait il rien qu'en France ? A l'étranger ou nous vendons bcp d'électricité nucléaire ? Démagogie irresponsable ou ignorance ? Je doute beaucoup qu'il ne savent pas ce qu'ils font, mais continu de mentir sciemment publiquement.

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS