Hollande chiche en réformes structurelles, selon des économistes

PARIS (Reuters) - François Hollande n'a pas dévoilé beaucoup de projets de réformes structurelles lors de la présentation de son programme présidentiel jeudi, estiment des économistes, selon lesquels sa stratégie de réduction des déficits pourrait en pâtir.

Partager

Le candidat socialiste entend réduire le déficit public à 3% du PIB fin 2013. Il compte sur une accélération de la croissance l'an prochain à 1,7% après 0,5% cette année, des hypothèses supérieures au consensus Reuters.

Les économistes d'Exane BNP Paribas soulignent le "peu de réformes de structurelles" dévoilées ce jeudi et notent que "la diminution du déficit se ferait majoritairement par une réforme fiscale".

"Peu de mesures concernent la dépense publique, la réforme des retraites devant être amendée, la RGPP (Révision générale des politiques publiques-NDLR) arrêtée et 60.000 emplois publics réalloués dans l'éducation", poursuivent Pierre-Olivier Beffy et Amélie de Montchalin. "Les marchés pourraient sanctionner le manque de réformes structurelles."

Chez Barclays Capital, Marion Labouré et Fabrice Montagné relèvent qu'"il n'a pas été question de la flexibilité du marché du travail et de sa régulation, des sujets sur lesquels Nicolas Sarkozy devrait faire des annonces dimanche".

Ils ajoutent néanmoins que François Hollande "souligne à raison le besoin d'accroître la compétitivité de l'économie française et de remettre en place des programmes de réindustrialisation".

IRRÉALISTE ?

Selon Joost Beaumont, économiste chez ABN Amro, "l'objectif de monsieur Hollande d'équilibrer le budget en 2017 semble irréaliste".

"Il est fondé sur des hypothèses économiques optimistes et la plupart des mesures annoncées visent à accroître les recettes", poursuit-il. "Je n'arrive pas à trouver des mesures concrètes dans ce plan pour réduire la dépense publique."

Marc Touati, économiste chez Assya compagnie financière, souligne le risque que fait peser sur l'économie la hausse des prélèvements annoncée par François Hollande.

"La récession va s'aggraver si monsieur Hollande engage une augmentation des impôts", dit-il. "Si tel est le cas, les prévisions de croissance du projet Hollande seront très loin de la réalité."

Le candidat socialiste prévoit une hausse du taux de prélèvements obligatoires, qui passerait de 45,1% du PIB en 2012 à 46,9% en 2017.

La majorité actuelle prévoit elle aussi la poursuite de la hausse des prélèvements, la loi de programmation pluriannuelle tablant sur un taux de 45,4% en 2015.

Le gouvernement a choisi l'angle de la réduction des dépenses pour attaquer le favori des sondages.

"Il y a de quoi être inquiet", a dit la ministre du Budget, Valérie Pécresse devant les sénateurs. "Monsieur Hollande donne un coup fatal au désendettement de la France."

François Hollande prévoit de ramener le déficit public à 4,5% du PIB à la fin de l'année, 3% fin 2013, 2,3% fin 2014, 1,6% fin 2015, 0,8% fin 2016 avant de retrouver l'équilibre en 2017.

La dette publique passerait elle de 88,7% du PIB fin 2012 à 88,6% fin 2013, 87,6% fin 2014, 85,8% fin 2015, 83,4% fin 2016, 80,2% fin 2017.

Jean-Baptiste Vey, avec Vicky Buffery, édité par Yves Clarisse

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS