L'Usine Energie

Hollande attendu par les Verts à la conférence environnementale

Ludovic Dupin ,

Publié le

Après quelques dissonances dans la majorité lors de la présentation des premières lignes du budget 2014, le président de la République a pour mission de reconquérir le soutien d’Europe Ecologie - Les Verts lors de la deuxième conférence environnementale.

Hollande attendu par les Verts à la conférence environnementale © Benjamin Geminel - PS

Le 20 et 21 septembre, la deuxième conférence environnementale s’ouvrira au palais d’Iéna sur un discours très attendu de François Hollande. Alors que le gouvernement se réjouit que près de 75 % des engagements de la première conférence soient engagés ou réalisés, les ONG écologistes considèrent que le mouvement n’est pas assez rapide, à l’image de Nicolas Hulot qui appelle le Président à "décréter une mobilisation générale", car "beaucoup de choses restent à faire".

Le Président devra aussi retrouver la confiance de son principal partenaire gouvernemental et parlementaire Europe Ecologie - Les Verts (EELV), qui menace à nouveau de quitter le gouvernement. Le mouvement est vent debout contre  le budget 2014 qui reporte sine die la réduction de l’avantage fiscal du diesel. EELV a même fixé un ultimatum au Président jusqu’à la conférence environnementale pour prouver que le gouvernement intègre réellement les enjeux écologiques dans sa politique.

Appel d’offres hydrolien

Dans les discours du président de la République et du Premier ministre, sont attendus des précisions sur la fiscalité du diesel, une description précise de  la contribution climat énergie et son champ d’application, une explication du retard pris pour le projet de loi de transition énergétique. Il sera déposé au printemps 2014, au lieu de l’automne 2013. L’exécutif devrait aussi annoncer le lancement d’un grand appel d’offres pour installer des hydroliennes au large du Raz Blanchard (Manche), un processus annoncé à la fin du gouvernement Fillon et attendu avec impatience par les industriels du secteur.

Pendant la conférence environnementale, cinq tables rondes auront lieu sur les thèmes assez détachés de l’actualité politique : économie circulaire, emploi et transition écologique, politique de l’eau, biodiversité marine, éducation à l’environnement. Elles réuniront plus de 600 participants, dont 14 ministres. Alors que la première conférence était centrée sur l’énergie, on notera l’absence de cette thématique. Le ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie le justifie : "Le temps de la concertation à travers le débat national sur la transition énergétique est passé. Le temps vient d’une prise de responsabilités par le gouvernement pour produire un texte de loi."

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte