Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Hitachi rachèterait le ferroviaire de Finmeccanica pour 1,86 milliard d'euros

, , , ,

Publié le , mis à jour le 24/02/2015 À 08H03

Hitachi a passé un accord d'achat des activités ferroviaires du groupe italien de défense et d'aérospatiale Finmeccanica pour une somme qui dépasserait les 250 milliards de yens (1,86 milliard d'euros), écrit le quotidien économique Nikkei, qui cite une source proche du dossier.

Hitachi rachèterait le ferroviaire de Finmeccanica pour 1,86 milliard d'euros © Matt Watts - Flickr - C.C.

Hitachi se serait mis d'accord avec Finmeccanica pour racheter les activités ferroviaires du groupe italien de défense et d'aérospatiale, pour une somme qui dépasserait les 250 milliards de yens (1,86 milliard d'euros), écrit le quotidien économique Nikkei, qui cite une source proche du dossier. 

Ce sera la plus grande acquisition de Hitachi, dépassant le rachat des disques durs d'IBM en 2003 pour 240 milliards de yens, ajoute le Nikkei, qui précise que les ventes annuelles du groupe japonais d'électronique dans le ferroviaire dépasseront dorénavant les 400 milliards de yens. Une autre source avait dit le 23 février que l'accord avait été avalisé le 20 lors d'une réunion du conseil d'administration.

Le groupe industriel cherche depuis des années à céder AnsaldoBreda, filiale déficitaire qui construit des trains, et ses 40% dans Ansaldo STS, spécialisée dans la signalisation ferroviaire, et Hitachi faisait depuis plusieurs mois figure de favori pour les reprendre.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle