Hitachi gèle son projet de centrale nucléaire en Grande-Bretagne

par Makiko Yamazaki et Nina Chestney

Partager

Hitachi gèle son projet de centrale nucléaire en Grande-Bretagne
Le groupe japonais Hitachi a annoncé jeudi le gel de son projet de construction d'une centrale nucléaire en Grande-Bretagne, un chantier de 3.000 milliards de yens (24 milliards d'euros), portant un coup dur au projet de renouvellement du parc vieillissant des centrales britanniques. /Photo d'archives/REUTERS/Toru Hanai

TOKYO/LONDRES (Reuters) - Le groupe japonais Hitachi a annoncé jeudi le gel de son projet de construction d'une centrale nucléaire en Grande-Bretagne, un chantier de 3.000 milliards de yens (24 milliards d'euros), portant un coup dur au projet de renouvellement du parc vieillissant des centrales britanniques.

Cette décision intervient au surlendemain du rejet par la Chambre des Communes de l'accord de sortie de l'Union européenne négocié pendant de longs mois par la Première ministre britannique Theresa May. Le Brexit doit intervenir le 29 mars.

Horizon Nuclear Power, filiale d'Hitachi, n'est pas parvenue à trouver des investisseurs privés pour contribuer au financement de ce projet de centrale à Anglesey, au Pays de Galles, censée fournir 6% de l'électricité britannique.

"Nous avons pris la décision de geler ce projet du point de vue économique en tant que société privée", déclare Hitachi dans un communiqué, ajoutant avoir inscrit une charge de 300 milliards de yens dans ses comptes.

Hitachi avait pressé le gouvernement britannique d'augmenter sa participation financière au projet afin de rassurer les investisseurs mais les bouleversements provoqués par la sortie imminente du pays de l'Union européenne ont limité la capacité de ce dernier à élaborer des plans, avaient précédemment rapporté des sources au fait du dossier.

Hitachi avait misé sur une prise de participation, à hauteur d'un tiers chacun, d'un groupe d'investisseurs japonais et du gouvernement britannique, avaient indiqué ces sources, le tiers restant étant financé sur des fonds propres et par la dette.

"Il est maintenant clair qu'il faut plus de temps pour mettre en place une structure financière pour le projet Horizon ainsi que pour créer les conditions nécessaires à la construction et à l'exploitation de centrales nucléaires", a déclaré Hitachi.

Après le rejet de l'accord sur le Brexit par les députés, le Royaume-Uni cherche à savoir comment il peut quitter l'Union européenne.

TROUVER DE NOUVEAUX MODÈLES DE FINANCEMENT

Le gouvernement britannique a déclaré n'être pas parvenu à un accord avec Hitachi. Il a réaffirmé son attachement au renouvellement du parc nucléaire et à la recherche de nouveaux modèles de financement pour de futurs projets. Un point sera fait cet été.

Londres veut remplacer les réacteurs vieillissants et les centrales à charbon polluantes, censées fermer dans les années 2020, mais les coûts élevés ont entravé la construction de nouveaux sites.

Ainsi, le chantier de Hinkley Point C situé dans le sud-ouest de l'Angleterre, dirigé par EDF et le chinois China General Nuclear Power, a pâti de retards et de dépassements de budget.

Toshiba, autre groupe japonais, a renoncé à son projet de centrale nucléaire britannique NuGen l'année dernière, après la mise en faillite de sa division nucléaire américaine Westinghouse.

Horizon Nuclear Power a annoncé qu'il prendrait des mesures pour réduire sa présence à Anglesey, tout en maintenant la possibilité de reprendre le développement à l'avenir.

Hitachi a par ailleurs déclaré jeudi ne pas exclure à l'avenir la vente de sa division nucléaire en Grande-Bretagne.

(Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS