Economie

Hill-Rom va fermer son site de production de matelas thérapeutiques de Montpellier

, , , ,

Publié le

La direction de Hill-Rom France a annoncé le 16 juin, en comité d’entreprise, la fermeture de son site de 40 personnes de Montpellier (Hérault), qui produit des matelas pour lits médicalisés. C’est un autre site du groupe américain, situé à Pluvigner, dans le Morbihan, qui fabrique ces lits, qui récupèrerait l’activité et 14 postes au premier semestre 2017.

Hill-Rom va fermer son site de production de matelas thérapeutiques de Montpellier
Lit médicalisé.
© Hill-Rom

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Lors du comité d’entreprise du 16 juin, la direction de Hill-Rom France a annoncé la prochaine fermeture du site de production de Montpellier, dans l’Hérault. Incarné dans la société Hill-Rom Industries (fondée en 1976), le site emploie 40 personnes sur le parc d’activités Euromédecine et est spécialisé dans la production de matelas thérapeutiques. "L’annonce de la fermeture a été un coup de massue, lance Olivier Richard, secrétaire du comité d’entreprise à Montpellier. Nous pensions à une réduction, pas à une fermeture. C’est le seul site du groupe Hill-Rom produisant des matelas en Europe." Sur les 22 sites industriels de Hill-Rom, seul celui de Batesville, aux Etats-Unis, produit aussi des matelas thérapeutiques.

Le site de Pluvigner renforcé

"Le groupe applique une logique industrielle de rassemblement sur les gros sites, pour réaliser des économies d’échelle, explique le 17 juin à L’Usine nouvelle Philippe Cahane, directeur des ressources humaines France, qui tient à ajouter : Nous nous sommes battus pour garder la production et la compétence en France." Ainsi la production de matelas sera transférée de Montpellier vers le site industriel de Pluvigner (Morbihan). L’usine bretonne de 350 salariés fabrique des structures de lits médicalisés (30 000 tous les ans) sous la bannière Hill-Rom SAS (131 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015). La fabrication de matelas deviendra une "factory team" (une unité autonome) de Pluvigner.

"La date théorique de transfert est envisagée en février 2017, après les discussions obligatoires avec les partenaires sociaux", note Philippe Cahane. 14 postes de production et maintenance technique à Pluvigner seront proposés en priorité aux salariés de Montpellier, ainsi que d’autres postes en Europe.

Suppression de 24 postes

Hill-Rom emploie aujourd’hui 600 salariés en France. "Nous serons 24 de moins à la fin de la restructuration." Les difficultés de Hill-Rom Industries (baisse de 35 % du chiffre d’affaires à 6 millions d’euros au 30 septembre 2015 et résultat d’exploitation négatif de 1,45 million) s’expliquent selon le DRH par "la baisse de dotation des hôpitaux, le plan d’économie de 3 milliards qui leur est demandé, la pression sur les coûts. Aujourd’hui, dans les appels d’offres, le prix porte 60 % de la pondération des critères".

Basée à Chicago et cotée au Nasdaq, Hill-Rom se présente comme une "entreprise de technologie médicale mondiale leader". Ses domaines-clés : amélioration de la mobilité, traitement et prévention des plaies, ainsi que des complications respiratoires, flux d'informations cliniques, sécurité et efficacité chirurgicales. Hill-Rom emploie environ 10 000 salariés dans le monde et a publié des revenus de plus de deux milliards de dollars en 2015, en croissance de 18 %. Le groupe, qui a grossi par acquisitions, a notamment racheté en septembre 2015 l’Américain Welch Allyn, pour 2 milliards de dollars.

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte