HIG Capital en négociations pour reprendre Arc International

Comme attendu depuis plusieurs mois, le leader mondial du verre de table Arc International, s’apprête à ouvrir son capital pour assurer son avenir. Il entre en négociations exclusives avec le fonds HIG Capital.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

HIG Capital en négociations pour reprendre Arc International

Etape décisive pour l’avenir d’Arc International. Le leader mondial du verre de table a annoncé le 1er septembre qu’il entrait en négociations exclusives avec le fonds HIG Capital pour être recapitalisé. "Cet accord est une étape essentielle dans le processus visant à l'acquisition de la majorité du capital d’Arc International par HIG Capital France avant la fin de l’année 2014", a précisé le communiqué. Si l’issue des négociations était positive, le fabricant, connu pour ses marques Luminarc, Arcoroc ou Cristal d’Arques, pourrait espérer entrevoir le bout du tunnel.

HIG Capital se fait fort d‘une expérience de plus de 20 ans dans le retournement et l’accompagnement de PME. Il est notamment présent au capital d’Alteo, spécialisé dans l’aluminium, de VMI (ex Molex) ou Louping Group, dans les parcs de loisirs. Son entrée au capital d’Arc pourrait se faire en partenariat avec Bpifrance. De quoi lui permettre de financer un important plan de restructurations qui pourrait toucher 2 000 personnes sur les 5 700 qu’il emploie en France.

UN PLAN DE RESTRUCTURATION DRASTIQUE À L’ÉTUDE

Depuis un an et demi, le géant basé à Arques (Pas-de-Calais) connait d’importantes difficultés financières, entre un chiffre d’affaires en fort recul (901 millions d’euros en 2013 contre 978 millions en 2012 et 1,1 milliard en 2011), et une dette qui pourrait atteindre 450 millions d’euros. Le groupe, qui appartient toujours à 100 % à la famille fondatrice Durand, a été repris en mains, il y a un an, par un nouveau directeur général Patrick Puy. Cet ancien de Moulinex et de Vogica est chargé de mener une restructuration drastique. Il y a un an, Arc s’était résolu à céder une partie de ses bijoux de famille, notamment les activités de la marque Pyrex, acquises en 2005.

Arc International emploie 10 520 collaborateurs dans le monde et possède 5 usines (France, Russie, Etats-Unis, Chine et Emirats arabes unis)

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS