Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Hewlett Packard Enterprise ouvre deux datacenters en Europe pour le stockage de données à la demande

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Hewlett Packard Enterprise compte ouvrir en 2019 des datacenters au Royaume-Uni et en Irlande, ses premiers en Europe. Une expansion qui vise à étendre ses services de stockage de données à la demande.

Hewlett Packard Enterprise ouvre deux datacenters en Europe pour le stockage de données à la demande
Hewlett Packard Enterprise mise sur le cloud hybride
© HPE

L’équipementier américain du numérique Hewlett Packard Enterprise (HPE) va ouvrir en 2019 des centres de données au Royaume-Uni et en Irlande, ses premiers en Europe. C’est ce qu’il a annoncé lors de son évènement européen HPE Discover 2018 qui se déroule à Madrid du 27 au 29 novembre 2018. Objectif : étendre ses services de stockage de données à la demande dans le cadre de sa stratégie de développement de cloud hybride.

Cloud composé, nouveau slogan marketing

Oubliez le cloud hybride qui combine cloud privé et cloud public. Place au cloud « composable à la demande », le nouveau slogan marketing de HPE. "Il y a trois ans, on parlait de cloud hybride, explique Phil Davis, patron de l’activité Hybrid IT d’équipement de datacenters, qui représente 80% du chiffre d’affaires de 28 milliards de dollars du groupe. Maintenant, on parle plutôt de cloud composé. Notre plateforme Synergy est l’incarnation de cette évolution. Avec cette offre, l’entreprise cliente peut composer sa propre infrastructure informatique hybride avec du cloud public, du cloud privé et de l’informatique sur site et doser ces trois composantes en fonction de sa taille, ses choix économiques, ses priorités stratégiques et son rythme de transformation." A en croire Phil Davis, cette plateforme, déjà adoptée par 22 clients dans le monde, est sur le point d’atteindre 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires.

Contrairement à IBM, HPE a choisi de ne pas être présent dans le cloud public, se contentant d’un rôle de « plombier du cloud », c’est-à-dire d’équipementier pour la construction de cloud privés et publics. Pour la composante cloud public de sa plateforme Synergy, il repose sur des acteurs de référence du marché comme Amazon Web Services ou Microsoft Azure.

Datacenters loués chez des hébergeurs informatiques

HPE disposait de datacenters, dont trois en France, pour ses services du numérique. Mais après sa scission en novembre 2015 de l’ancien HP, il s’en est délesté en se séparant de son activité d’infogérance et en la fusionnant avec le groupe américain de services du numérique CSC pour créer en avril 2017 DXC Technology. Il a toutefois gardé deux datacenters aux Etats-Unis pour ses services de stockage de données à la demande. "Nous gérons aujourd’hui 500 petaoctets de données, ce qui fait de HPE le premier fournisseur de services de stockage à la demande", se vante Ric Lewis, directeur technique de l’activité Hybrid IT.

Sauf que ces datacenters ne sont plus détenus en propre. Ils sont loués à des hébergeurs informatiques. Ce sera le cas des datacenters prévus au Royaume-Uni et en Irlande. "Il n’y aura pas d’investissement à proprement parler, précise Ric Lewis. Nous les créerons en louant de l’espace chez des hébergeurs informatiques."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle