Hewlett-Packard crie victoire. France Télécom accélère son désendettement. Les records de Honda et BMW. Chimie : l'investissement recule en France. Perrier s'aromatise. Philips s'allie avec Nike ...

Partager

Hewlett-Packard crie victoire. La direction générale du constructeur informatique a estimé hier que le décompte préliminaire du vote des actionnaires suffisait pour affirmer la victoire du Oui à la fusion avec Compaq, indiquent Les Echos. Mais Walter Hewlett, principal opposant au projet, mise sur le décompte final, qui pourrait prendre plusieurs semaines.

Les 83 Andersen hors Etats-Unis discutent avec leurs confrères et concurrents de KPMG, pour tenter d'échapper à la déroute de la branche américaine compromise dans la faillite d'Enron. Mais l'opération n'est pas sans difficulté. La Commission européenne aura sûrement son mot à dire sur ces rapprochements. Et il n'est pas sûr que les entités nationales puissent s'affranchir de toute responsabilité vis à vis de l'affaire Enron, souligne le Wall Street Journal Europe.

France Télécom va accélérer son désendettement en cédant sa participation dans l'opérateur italien Wind. L'opération pourrait lui rapporter 4 ou 5 milliards d'euros. La dette de France Télécom atteint 65 milliards d'euros, rappellent Les Echos. France Télécom doit présenter demain ses comptes 2001.

Deux constructeurs automobiles heureux : Honda et BMW. Honda escompte des bénéfices record pour son futur exercice fiscal 2002 : 5,8 milliards d'euros, après un bénéfice de 5,3 milliards d'euros sur le précédent exercice. Ces performances sont d'autant plus remarquables que Honda reste un " petit " constructeur (il vend moins que PSA), et un généraliste, remarque La Tribune. BMW, lui est un spécialiste du haut de gamme, et il n'a jamais autant vendu (38,5 milliards d'euros), ni autant gagné d'argent (8,4% de rentabilité avant impôts). En 2002, BMW dépassera le million de véhicules vendus, grâce à la Mini, qui étend son offre vers le bas.

La chimie française s'attend à un recul de l'investissement en 2002, annoncent Les Echos. L'année 2001 a été difficile pour les chimistes implantés en France. La production a reculé de 1,3% en volume, alors qu'elle avait progressé de 4,4% en 2000, selon l'Union des industries chimiques. Et pour la première fois depuis 1995, l'investissement des industriels de la chimie implantés en France pourrait reculer de 6% en 2002.

Perrier s'attaque au marché des " soft drinks ". La marque d'eau gazeuse de Nestlé va commercialiser en mai une version aromatisée, dans une bouteille en plastique (PET), baptisée Fluo, précisent Les Echos.

Philips et Nike vont créer ensemble des " vêtements intelligents ". Ils devraient annoncer la semaine prochaine un accord pour développer conjointement des vêtements dotés de fonctions électroniques telles que le téléphone mobile, le lecteur de CD... Nike pourrait aussi étendre sa marque en appliquant son logo sur des appareils électroniques grand public. Philips a déjà mené des études préliminaires sur des vêtements intelligents avec Levi Strauss : une veste équipée d'un téléphone mobile et d'un lecteur MP3. Une tentative de rajeunissement, alors que la clientèle jeune tourne de plus en plus le dos à la vénérable marque de jeans. C'est dans le Financial Times.

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS