Heures sup : 500 000 entreprises les ont utilisées

La ministre de l'économie Christine Lagarde a annoncé ce matin que le dispositif de défiscalisation des heures supplémentaires a bien fonctionné en décembre dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Heures sup : 500 000 entreprises les ont utilisées
« Quarante pour cent des entreprises de plus de dix salariés ont utilisé le nouveau dispositif sur les heures supplémentaires ». Soit un total de 20 millions d'heures supplémentaires défiscalisées, selon un communiqué rapporté par l'Agence Reuters, où la ministre de l'Economie Christine Lagarde cite les premiers chiffres de l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss).

Ce matin déjà, la ministre confirmait dans le quotidien Le Parisien que 500 000 entreprises, toutes tailles confondues, avaient eu recours au dispositif des heures défiscalisées. Ajoutant que parmi ces sociétés, 155 000 des entreprises de plus de 10 salariés ont profité du dispositif. 55% d'entre elles ont utilisé la mesure en décembre, contre 49 % en novembre et 38% en octobre. Concrètement pour le salarié, cette mesure représente « 50 à 120 euros » de plus en bas de la fiche de paie chaque mois, a expliqué la ministre au quotidien.

Un coût de 5,5 milliards d'euros

« Plus de la moitié de ces heures supplémentaires ont été générées dans les secteurs de la construction; des transports, des hôtels, cafés, restaurants, du commerce de gros, et du conseil et de l'assistance", poursuit la ministre de l'Economie. Toujours selon l'Acoss, 56% des 6 800 entreprises interrogées déclarent qu'elles utiliseront ce dispositif avant la fin de l'année, dont 75% des entreprises de plus de dix salariés.

Christine Lagarde s'est montrée satisfaite ce mercredi des premiers pas de la mesure phare de la loi sur le travail, l'emploi, et le pouvoir d'achat, entrée en vigueur le 1er octobre dernier. Et pour cause. Ce dispositif, très critiqué, lui avait valu une volée de bois verts, ses détracteurs invoquant une mesure coûteuse pour l'Etat, peu incitative pour les employeurs et incertaines pour les salariés, l'activité des entreprises n'étant pas extensible. A une semaine de la publication par l'Insee d'une croissance en berne à 1,9%, ces bons résultats tombent à pic pour redorer la thèse du gouvernement selon laquelle il faut « travailler plus pour gagner plus » et faire circuler du pouvoir d'achat. Selon Bercy, les mesures d'exonération des heures supplémentaires devraient coûter 5,5 milliards d'euros, soit la moitié du coût global de la loi.

Carmela Riposa

0 Commentaire

Heures sup : 500 000 entreprises les ont utilisées

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS