Heuliez en discussion pour vendre ses activités automobile et aéronautique

Eurocopter et un acteur de stature internationale sont en pourparlers avec l’équipementier automobile, devenu propriété du groupe Baelen Gaillard Industrie (BGI), d’après la direction qui s’est confiée à l’AFP ce 12 avril.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Heuliez en discussion pour vendre ses activités automobile et aéronautique

D’un côté le groupe repris en juin 2010 par le groupe familial BGI pourrait céder ses activités aéronautiques au premier fabricant mondial d’hélicoptères civils. Car depuis deux ans l’entreprise a innové et mis au point une technologie innovante pour les carrosseries d’hélicoptères qui intéresse le groupe Eurocopter.

Sur le pan automobile, le groupe assure être en pourparlers avec un acteur de stature internationale soutenu notamment par les constructeurs PSA et Renault ainsi que par le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA). Heuliez dans ses activités automobiles est spécialisée dans la conception de pièces de rechange en petites séries.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les constructeurs d'automobiles ont un besoin de concentration et de consolidation de leurs fournisseurs. Pour péréniser cette activité, ils nous demandent de l'adosser à un emboutisseur dont le chiffre d'affaires est supérieur à 500 millions d'euros, dix fois plus que nous", a indiqué le représentant d'Heuliez.

Le groupe souligne que dans tous les cas de figure il compte conserver une activité de transformation de véhicules industriels.
Selon la direction ces deux opérations pourraient permettre "une démultiplication rapide des emplois" grâce à la création d'un "pôle de compétence français en carrosserie" sur le site de Cerizay

Du côté des salariés, c’est avant tout la surprise qui prime. "La proposition d'Eurocopter peut être attirante, on connaît leurs moyens. Sur l'emboutisseur, on attend d'en savoir plus pour nous prononcer sur la crédibilité du projet", estime Claude Point, secrétaire CFDT.

En grandes difficultés depuis 2006, Heuliez a été sauvé en 2010. Le groupe BGI a repris ses "activités historiques" (emboutissage, ferrage, assemblage, carrosserie) et un consortium allemand a repris la production de véhicules électriques.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS