Hermès voit ses résultats bondir au premier semestre

Le groupe de luxe Hermès a fait état vendredi 30 juillet d'une hausse conséquente de ses résultats au premier semestre, marqué par un fort rebond des ventes et un taux d'écoulement des stocks particulièrement élevé. La croissance est au rendez-vous pour l'ensemble des zones géographiques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hermès voit ses résultats bondir au premier semestre
Les résultats d'Hermès sont déjà largement supérieurs à ceux précédant la pandémie de Covid-19. /Photo prise le 24 avril 2021/REUTERS/Charles Platiau

Après LVMH et Kering, c'est au tour d'Hermès de montrer que le luxe français ne connait pas la crise. Le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 4 235 milliards d'euros entre janvier et juin, soit 77 % de plus que lors du deuxième trimestre 2020, miné par la pandémie de Covid-19, et même 29 % de plus que lors des six premiers mois de l'année 2019. Le résultat opérationnel courant s'élève quant à lui à 1,722 milliard, contre 535 millions un an plus tôt.

Sur le seul deuxième trimestre, les ventes se sont envolées de 127 % à changes constants contre une hausse de 44 % au premier trimestre. « Toutes les zones géographiques confirment une forte croissance, avec une accélération en Amérique et un redressement en Europe », précise Hermès dans un communiqué. Les ventes au Japon ont progressé de 22 % par rapport au deuxième semestre de 2019, et celles des autres pays d'Asie de 70 %.

De nouvelles maroquineries

« Les résultats de ce premier semestre ont un caractère exceptionnel, a déclaré le gérant du groupe Axel Dumas. Mais cette performance reflète aussi la dynamique et la résilience de notre modèle. Nous restons mobilisés pour faire face aux incertitudes en étant fidèles à nos valeurs ». Hermès confirme ainsi un objectif « ambitieux » de progression du chiffre d’affaires à taux constants pour 2021, mais l'entreprise prévient que les impacts de la pandémie de Covid-19 sont toujours difficiles à estimer.

Après l'inauguration en juin de l'atelier de maroquinerie de Montereau (Seine-et-Marne), la marque augmentera encore ses capacités de production en ouvrant la maroquinerie de Guyenne (Gironde) en septembre, la maroquinerie de Louviers (Eure) en 2022, le nouveau site dans les Ardennes en 2023 et la seconde maroquinerie en Auvergne pour 2024.

Avec Reuters (Reportage Blandine Hénault et Silvia Aloisi, édité par Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS