Hermès voit la hausse de ses ventes ralentir au 2e semestre

par Pascale Denis

Partager

PARIS (Reuters) - Hermès anticipe un ralentissement de la progression de ses ventes au deuxième semestre, ses stocks ayant atteint de très bas niveaux, et se veut toujours prudent face aux aléas de la conjoncture.

Pour répondre à une demande qui ne faiblit pas, tant dans les pays émergents que dans les pays matures, le groupe de luxe compte accroître ses capacités de production en ouvrant une nouvelle maroquinerie à Angoulême (Charente) à la fin 2012, a déclaré mardi à Reuters Patrick Thomas, gérant du groupe.

Hermès vient de relever ses prévisions 2011 après un brillant deuxième trimestre.

"La croissance sera moins élevée au deuxième semestre car nous avons consommé nos stocks en début d'année (...) et nos capacités de fabrication sont limitées ", a dit Patrick Thomas, lors d'une interview téléphonique.

"Les effets des devises vont également jouer", a-t-il ajouté, répétant aussi son message de prudence face à un contexte macroéconomique "qui reste instable".

Il s'est également dit très satisfait du niveau des ventes de début juillet.

Interrogé sur les rapports avec LVMH, qui détient 20% du capital d'Hermès, Patrick Thomas a simplement dit attendre "avec confiance" le jugement de la cour d'appel attendu le 15 septembre.

La cour doit se prononcer sur la validité de la dispense d'OPA accordée aux actionnaires familiaux d'Hermès - qui souhaitent constituer une holding pour verrouiller le capital du groupe face à LVMH - et qui a été contestée en justice par l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam).

Edité par Jean-Michel Bélot

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS