Hermes : l’Adam contre la création d’une holding familiale anti-OPA

Les actionnaires minoritaires du groupe Hermes prennent la parole dans le dossier Hermes contre LVMH.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hermes : l’Adam contre la création d’une holding familiale anti-OPA

L’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) entre dans le conflit qui oppose LVHM et Hermes, selon la Tribune. Colette Neuville, sa présidente, aurait l’intention de demander à l’Autorité des marchés financiers (AMF) de renoncer à accorder à la famille Hermes une dérogation à l’obligation de lancer une OPA sur le groupe en cas de franchissement du seuil de 33% des parts, selon des informations de la Tribune. L’Adam réagit ainsi à l’action menée par les avocats des héritiers Hermes qui auraient saisi l’AMF d’une demande de dérogation.

Ces informations interviennent la veille de la réunion prévue entre les héritiers de la famille Hermes destinée à examiner les différents schémas de défense contre l’entrée du groupe de luxe LVMH dans le capital de leur groupe. Parmi les propositions qui devraient être présentées, l’une porte sur la création d’une holding non cotée regroupant les parts familiales, surnommée holding anti-OPA par la presse, et une autre sur la création d’un pacte d’actionnaires. Pour l’heure, ni Bertrnad Puech, président du conseil de surveillance, ni Patrick Thomas, gérant du groupe, n’ont fait de commentaire sur l’une ou l’autre des propositions. Le 13 novembre dernier, les actionnaires familiaux avaient reçu le soutien des 23 comités d’entreprise Hermes, désireux de maintenir l’indépendance du groupe de luxe face à LVMH.

Le conflit entre LVMH et Hermes dure depuis bientôt deux mois, depuis que le géant du luxe a pris une participation de 17,1% dans la maison Hermes, surprenant tous les actionnaires, dont la soixantaine d’héritiers détenant 73,4% du capital. L’opération fait l’objet d’une enquête de l’AMF, notamment sur les conditions de la montée au capital de LVMH, ce dernier n’ayant pas fait de déclaration préalable de franchissement de seuil des 5% du capital.

B.L

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS