Hermès dépasse ses objectifs mais reste prudent face aux risques de change

Partager

Hermès international enregistre un bénéfice net 2007 supérieur à ses objectifs et aux attentes, en hausse de 7,3 % à 288 millions d'euros. Il bénéficie notamment d'une plus-value de 9,2 millions sur la cession du solde des obligations Leica Camera AG, le fabricant allemand d'appareils photo.

A 414,5 millions d'euros, le résultat opérationnel courant progresse de 3,4 %, tandis que le chiffre d'affaires atteint 1,625 milliards d'euros, soit une augmentation de 7.3 % par rapport à l'exercice précédent. La marge nette demeure parfaitement stable, à hauteur de 17,7 % du CA. En hausse de 5 %, le versement d'un dividende d'1 euro par titre est préconisé. Par ailleurs, Hermès a embauché 630 nouveaux collaborateurs en 2007 (dont 230 issus de l'intégration de la société Soficuir) et emploie désormais 7 455 personnes.

Le groupe de luxe parisien insiste sur l'impact du dollar faible sur sa croissance, en présentant des résultats à taux de change constants, notamment son bénéfice net qui aurait connu une hausse de 18,2 % en pareil cas. Et Hermès de rester prudent sur ses prévisions 2008, face à un contexte macroéconomique moins porteur pour les marques de luxe.

Patrick Thomas, gérant du groupe, table tout de même sur une progression d'au moins 10 % du chiffre d'affaires, à changes constants, et une rentabilité similaire à 2007. Il souligne la résistance du modèle économique de sa maison, fondé sur un « artisanat très fort, avec une créativité très forte ». Cette année, Hermès prévoit d'ouvrir ou de rénover une quarantaine de magasins aux Etats-Unis et en Asie, en particulier en Chine et en Inde. En revanche, aucun projet d'acquisition « significative » n'est envisagé.

Matthieu Maury avec Reuters

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS