Quotidien des Usines

Hermès annonce l'ouverture de deux ateliers de maroquinerie en Franche-Comté

, ,

Publié le

La maison de luxe va installer une manufacture provisoire dans le Doubs en 2014, en attendant l'ouverture de deux nouveaux ateliers en France dès 2016, à Héricourt (Haute-Saône) et Montbéliard (Doubs).

Hermès annonce l'ouverture de deux ateliers de maroquinerie en Franche-Comté © Boulley Thierry - Gisi

Hermès renforce son implantation en Franche-Comté. La maison de luxe a annoncé mardi 9 juillet la création de deux nouveaux ateliers de confection dans la région. Ces deux établissements spécialisés dans la maroquinerie artisanale seront basés à Héricourt (Haute-Saône) et près de Montbéliard (Doubs). Hermès dispose déjà et depuis 1996 d'une manufacture de maroquinerie à Seloncourt (Doubs).

En attendant l'ouverture du premier site, qui devrait être opérationnel début 2016, Hermès compte installer un atelier provisoire à Etupes (Doubs) début 2014 "pour accueillir les premiers selliers maroquiniers en formation", indique le communiqué diffusé par la marque. L'ensemble des ateliers franc-comtois d'Hermès emploiera à terme près de 600 artisans, incluant les 210 artisans de la maroquinerie de Seloncourt.

Transports, main d'oeuvre et foncier disponible

Dans une interview accordée au magazine Challenges, le député-maire d'Héricourt se félicite de cette nouvelle. Il met notamment en avant la densité du réseau de transports (TGV et autoroutes) et la qualité de la main d'oeuvre disponible dans la région grâce à la présence d'une école de formation aux métiers de sellier et maroquinier d’art, l’Ecole Boudard située à Bethoncourt. "Enfin notre commune disposait d’un foncier disponible puisque nous avons une importante friche textile qui pouvait accueillir un site industriel", ajoute l'élu socialiste.

Jean-Michel Villaumé affirme en outre que la marque n'a réclamé aucune aide financière et révèle que le ministre de l'Economie s'est activé en coulisse pour soutenir ce projet. Pierre Moscovici, également président de la Communauté d’agglomération du pays de Montbéliard, "s’est impliqué personnellement dans ce dossier rencontrant à plusieurs reprises Axel Dumas et Patrick Thomas, les co-gérants d’Hermès", révèle le député-maire.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte