Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Henri Proglio, Mazarin de l’industrie

Ludovic Dupin , ,

Publié le

Dans "Henri Proglio, une réussite bien française" (Editions du moment), les journalistes Pascale Tournier et Thierry Gadault dressent un portrait dur et fascinant du patron d’EDF. Ils décrivent notamment sa capacité à monter des réseaux politiques aux infinies ramifications.

Henri Proglio, Mazarin de l’industrie © EDF

Intelligent, habile, méfiant, dur, fascinant… Bien des adjectifs pourraient définir le patron d’EDF Henri Proglio. Mais à la lecture du livre "Henri Proglio, une réussite bien française"*, c’est le mot "compliqué" qui apparaît le plus évident. Ce fils de maraîcher d’Antibes, diplômé d’HEC, a connu de multiples influences. Entre son frère jumeau René, des mouvements d’extrême droite, le club de l’Horloge, les services secrets lors de son service militaire, Guy Dejouany, patron tout puissant de la Compagnie générale des eaux (CGE)... L’homme a tiré de tous pour apprendre à devenir un chef de meute, aussi impitoyable pour ses adversaires que pour ceux qu’il soupçonne de trahison.

De ses quarante ans passés à la CGE jusqu’à la diriger, il a appris à tisser un réseau extraordinaire d’élus et de politiques. L’un des plus puissants de la République, affirment les auteurs. Il saura se rendre indispensable auprès d’hommes de gauche et de droite, même après les lois sur le financement des partis politiques en 1995. Preuve en est, il possède encore aujourd’hui de puissants alliés : le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, ou encore le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault...

Surivre à Sarkozy et Hollande

S’il a des amis ministres, en revanche, il en a moins parmi les présidents. L’un des plus beaux exploits d’Henri Proglio a, sans doute, été de survivre au Sarkozysme et au Hollandisme. Présent à contre-coeur au Fouquet’s via son amie Rachida Dati, le chiraquien se range de force au côté de Nicolas Sarkozy. A plusieurs reprises, le locataire de l’Elysée stoppera les élans du patron de Veolia et d’EDF, comme quand celui-ci voudra conserver la direction des deux entreprises... ou lorsqu’il insistera pour avoir la tête d’Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, avant la fin de son mandat. Il n’empêche que Nicolas Sarkozy le laissera devenir le chef de la filière nucléaire française in fine.

Pendant la campagne présidentielle de 2012, Henri Proglio était sur la liste des hommes à abattre de François Hollande. Mais un an plus tard, le patron d’EDF est toujours là et est désormais assuré, hors accident, d’aller à la fin de son mandat en novembre 2014. Selon les auteurs, le refus de Guillaume Pepy, président de la SNCF, d’aller à EDF a laissé l’Elysée en mal de remplaçant. Par ailleurs, Henri Proglio a accepté de soutenir la politique de transition énergétique de François Hollande. "Chiraquien, puis sarkozyste, et désormais, d’une certaine manière, hollandais", jugent les auteurs.

Les deux journalistes estiment que lorsqu’il quittera EDF, à 65 ans, sa carrière ne sera pas finie. Dèjà, de grands groupes étrangers lui auraient fait des propositions alléchantes... A moins que, dans un dernier tour de magie, le "Petit Chose" - son surnom à la CGE – ne remette la main sur son amour qui lui a tout appris, Veolia.

Ludovic Dupin

* "Henri Proglio, une réussite bien française", Editions du moment, 18,50 euros.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle