Quotidien des Usines

Hénaff signe un contrat de licence avec le nord-américain Johnsonville

, ,

Publié le

L'entreprise bretonne Hénaff, connue pour son pâté en conserves, intensifie ses activités dans les produits frais. Elle va fabriquer et vendre en France des saucisses sous la marque nord-américaine Johnsonville très connue outre-Atlantique et qui cherche à mieux se développer dans l'Hexagone.

Hénaff signe un contrat de licence avec le nord-américain Johnsonville © D.R.

A son siège social de Pouldreuzic (Finistère), l'entreprise Hénaff dispose d'un atelier spécialisé dans la fabrication de saucisses de haut de gamme. Jusqu'à présent, l'entreprise y produisait uniquement des saucisses fraiches sans colorant ni adjuvant. Elle va désormais compléter sa production par les références du groupe nord-américain Johnsonville qui emploie 1 400 salariés pour une production annuelle de 200 000 tonnes de saucisses principalement destinées aux barbecues.

Un accord de licence de marque a été signé. Hénaff dispose depuis janvier de son exclusivité sur l'ensemble du territoire  français. 10 emplois seront créés dans le cadre de l'accord passé avec Johnsonville. Un plan de communication et d'actions promotionnelles est prévu pour soutenir la marque et mieux l'implanter en France.

Hénaff dont le chiffre d'affaires en 2013 est resté stable à hauteur de 42,6 millions d'euros, réalise encore 40% de ses activités grâce à son célèbre pâté en conserves - 40 millions de boites par an - dont les ventes ont baissé de 1,8 % l'an dernier.

Une enveloppe annuelle de 1 millions d'euros

L'industriel, qui emploie 217 salariés, entend rapidement regagner les parts de marché perdues notamment en mettant l’accent sur la communication autour de son produit vedette. Sur chacune des boites de conserves Hénaff, le consommateur retrouvera désormais la photo d'un éleveur breton fournisseur de l'entreprise. La mention "sans colorant ni conservateur" apparaît sur l'ensemble des conditionnements afin de mettre en valeur la qualité des conserves de l'industriel qui possède son propre abattoir de porcs.

Hénaff a prévu d’investir cette année une enveloppe d'1 million d'euros équivalente à celle de l'an passé. 

Stanislas Du Guerny

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte