Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

HelioDEL pousse les LED 3 D

Ridha Loukil

Publié le

Doubler le flux lumineux des LED par unité de surface et diviser par dix le coût du lumen, l'unité de lumière produite. C'est l'ambition de HelioDEL, une start-up fondée en octobre 2011, à Grenoble, par deux chercheurs du CEA-Leti. « Le principal obstacle au décollage du marché de l'éclairage à LED réside dans le coût encore trop élevé des diodes électroluminescentes. Avec les technologies actuelles, il faut compter 40 à 45 euros pour une ampoule à LED équivalente en incandescence à 100 W. Notre objectif est de ramener le coût de nos LED à 10 ou 12 euros », détaille Xavier Hugon, cofondateur et directeur des opérations. HelioDEL industrialise une technologie inédite développée pendant cinq ans au CEA-Leti. Dans cette technologie baptisée WireLED, la partie émettant la lumière est formée par une forêt de nanofils en nitrure de gallium que l'on fait croître sur le substrat. Cette topologie en 3 D offre l'avantage de multiplier la surface d'émission lumineuse par un facteur 3 à 5 par rapport aux LED à structure d'émission plane. Et pour réduire les coûts, la fabrication s'appuie sur un substrat en silicium disponible jusqu'à 12 pouces, contre au maximum 4 pouces pour le corindon utilisé aujourd'hui. Tous les fabricants de LED envisagent de passer à terme au substrat en silicium. « Mais nous garderons un avantage compétitif d'un facteur 4 ou 5, car notre procédé de fabrication est plus rapide et consomme moins de matière », estime Xavier Hugon. L'opération de croissance des nanofils sur le substrat sera réalisée dans une usine en propre. Mais la finition sera sous-traitée auprès de fondeurs de semiconducteurs. La société compte six personnes hébergées au campus Minatec. Elle a conclu son premier tour de table, mais l'identité des investisseurs et le montant restent secrets. Les premiers produits sont prévus pour la fin de 2013.

L'INNOVATION

La technologie WireLED augmente la surface d'émission lumineuse en remplaçant la structure d'émission plane par une structure 3 D formée par une forêt de nanofils. Elle permet une réduction des coûts en utilisant comme substrat du silicium banalisé dans la production des circuits intégrés.

L'OPPORTUNITÉ

La part de la technologie LED dans le marché mondial de l'éclairage devrait grimper de 6,6 % en 2011 à 26 % en 2014, selon Digitimes.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle