Heineken veut réduire ses coûts de 2 milliards, les résultats chutent

BRUXELLES (Reuters) - Heineken, le deuxième brasseur mondial, a fait état mercredi d'une forte baisse de ses résultats annuels, conformément à ses attentes, et a dévoilé un nouveau plan visant à augmenter ses revenus et à réduire les coûts d'environ deux milliards d'euros au cours des trois prochaines années.
Partager
Heineken veut réduire ses coûts de 2 milliards, les résultats chutent
Heineken, le deuxième brasseur mondial, a fait état mercredi d'une forte baisse de ses résultats annuels, et a dévoilé un nouveau plan visant à augmenter ses revenus et à réduire les coûts d'environ deux milliards d'euros au cours des trois prochaines années. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato

Le producteur des bières Heineken, Tiger et Sol a prévenu qu'en raison des mesures de confinement en vigueur, son chiffre d'affaires, son bénéfice d'exploitation et sa marge bénéficiaire d'exploitation pour 2021 seraient inférieurs aux niveaux de 2019, avant l'apparition de l'épidémie.

Le brasseur a dévoilé les détails d'une revue stratégique et a déclaré que son nouveau plan "Evergreen" augmenterait les revenus et les marges.

Heineken a déclaré viser une croissance supérieure de son chiffre d'affaires, notamment en accentuant le développement de ses marques haut de gamme, telles que Heineken, et de la bière blonde sans alcool. Le groupe veut également devenir le leader de la vente de bière en ligne.

La société a déclaré qu'elle réaliserait deux milliards d'euros d'économies brutes en restructurant son organisation pour la rendre plus efficace, réduire la complexité et le nombre de ses produits et identifier ses dépenses les moins efficaces.

La société s'attend à une amélioration progressive des conditions du marché en 2021 et 2022, avec la réouverture des bars et des restaurants en Europe.

D'ici 2023, Heineken prévoit une croissance de 17% de sa marge d'exploitation hors exceptionnels, contre 12,3% l'année dernière et 16,8% en 2019.

Le bénéfice d'exploitation du fabricant de bière a chuté de 35,6% en 2020.

(Philip Blenkinsop, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS