Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Heineken veut doubler sa production de bière en Côte d'Ivoire et devancer le Français Castel

,

Publié le , mis à jour le 02/11/2017 À 07H55

Infos Reuters Heineken a annoncé mardi 31 octobre vouloir doubler sa production de bière en Côte d'Ivoire d'ici l'année prochaine, avec l'ambition de concurrencer la société française Castel sur ce marché en forte croissance.

Heineken veut doubler sa production de bière en Côte d'Ivoire et devancer le Français Castel
Heineken veut doubler sa production de bière en Côte d'Ivoire d'ici l'année prochaine, avec l'ambition de concurrencer la société française Castel sur ce marché en forte croissance.
© PtM 1985 - Flickr - C.C

La consommation de bière en Côte d'Ivoire, dont l'économie affiche la plus forte croissance du continent, a progressé depuis la fin de la crise politique en 2011 et Castel domine le marché avec ses marques très populaires Castel, Flag et Solibra. Heineken, deuxième producteur mondial de bière derrière Anheuser-Busch InBev, espère accroître sa part en doublant la capacité de son usine Brassivoire, qui a ouvert l'année dernière dans les environs d'Abidjan.

"Nous allons investir 20 milliards de francs CFA (30,5 millions d'euros) d'ici la fin de l'année (...) pour doubler notre capacité", a indiqué Alexandre Koch, responsable de la brasserie. "Nous avions prévu de réaliser cet investissement entre 2018 et 2019. Mais au vu de la forte demande, nous allons le faire avant la fin de l'année", a-t-il ajouté.

Au total, le groupe néerlandais devrait avoir investi 100 milliards de francs CFA dans la brasserie.

Heineken veut porter la production à 160 millions de litres par an

L'investissement de cette année permettra de porter la production de bière à 160 millions de litres par an d'ici l'année prochaine, soit plus de la moitié des 270 millions de litres consommés en Côte d'Ivoire. La brasserie Solibra de Castel, basée dans la capitale économique, en fournit actuellement la plus grande partie.

Le brasseur néerlandais opère dans 10 autres pays africains, dont le Nigeria, l'Afrique du Sud, la République Démocratique du Congo et l'Ethiopie.

Pour Reuters, Loucoumane Coulibaly; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus