L'Usine Agro

Heineken mise sur l’Amérique du Sud pour plus de 3,8 milliards d’euros

Publié le

Heineken a mis la main à la poche. Le brasseur néerlandais a acheté pour 3,8 milliards d’euros et la reprise d’une dette de 1,5 milliard d’euros son concurrent mexicain FEMSA dans le cadre d’une opération toute en actions.

Heineken mise sur l’Amérique du Sud pour plus de 3,8 milliards d’euros © DR

 

Une acquisition qui va lui permettre de confirmer sa place de premier plan sur les marchés brésilien et mexicain et de «  créer une plate-forme importante de croissance ». En effet, cette transaction donnera à Heineken des parts de marché de 43% au Mexique et de 9% au Brésil. «  Cette acquisition renforce considérablement notre position sur le marché global de la bière, augmente notre portefeuille de marques internationales et renforce notre position sur le marché de l’importation aux Etats-Unis», a expliqué le directeur exécutif de Heineken Jean François van Boxmeer.

FEMSA deuxième actionnaire d’Heineken

Dans le détail, FEMSA, qui possède les marques de bière Dos Equis, Tecate et Sol, deviendra le deuxième actionnaire de Heineken (20%) et aura le droit de nommer eux membres non –exécutifs à son conseil de surveillance. La famille Heineken restera pour sa part actionnaire principal du groupe. Dans un premier temps, FEMSA recevra 86 millions de nouvelles actions au moment de la clôture de l’opération et 29 millions d’actions déjà existantes sur les cinq années suivant la clôture. L’opération doit arriver à son terme à la fin du second semestre 2010, après avoir reçu l’approbation des actionnaires des deux groupes. De nombreux analystes voient dans cette opération l’opportunité pour Heineken de consolider ses positions sans avoir recours à une augmentation de capital.

Cette annonce a toutefois créé la surprise dans le secteur de la bière, puisque initialement FEMSA devait être cédé au brasseur sud-africain SABMiller. «  Cette opération augmente la flexibilité opérationnelle et financière de FEMSA », a précisé FEMSA qui se positionne aussi comme le premier embouteilleur de Coca Cola en Amérique latine. Le secteur de la bière poursuit donc son mouvement de concentration inauguré en 2008 avec le rachat par >Heineken toujours de Scottish and Newscastle ou d’Anheuser-Busch par InBev.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte