Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Heineken lance le "Nespresso de la bière"

,

Publié le

Le brasseur néerlandais Heineken lance en France, début 2014, un nouveau concept de bière à la pression à domicile, proposé avec plusieurs variétés de bières. Trois ans de recherche ont été nécessaires pour lancer "The Sub".

Heineken lance le Nespresso de la bière

Boire différentes bières pression sans bouger de chez soi ? Ce devrait être bientôt possible. Le brasseur Heineken va lancer début 2014, un concept de "Nespresso de la bière", baptisé "The Sub". "Le design de la machine été réalisé par l’australien Marc Newson, qui a imaginé un concept de 'submarine', avec des fûts de 2 litres sous forme de torpilles que l’on charge", explique Laurent Delmouly, responsable de l’innovation globale du groupe.

Quatre types de bières seront proposés en France, dans un premier temps en grande distribution : Heineken, Pelforth, Affligem et Desperados. "Nous lancerons ensuite une plate-forme Internet, qui proposera de commander différentes bières, italiennes, brésiliennes et allemandes. L’idée n’est pas de concurrencer la grande distribution mais d’apporter une offre complémentaire", ajoute Laurent Delmouly. Le concept de la bière pression à domicile date en réalité de 2005, année où Heineken avait lancé la BeerTender, qui a connu un large succès avec 500 000 appareils vendus depuis le lancement. "Mais les fûts étaient de 5 litres, difficilement interchangeables. Et le choix de bières étaient restreint", souligne le responsable de l’innovation, qui revendique aujourd’hui la parenté du nouveau concept avec Nespresso dans le café.

Partenariat avec le groupe SEB

Trois ans ont été nécessaires au brasseur néerlandais, basé à Amsterdam, pour développer la technologie, dont deux en partenariat avec le groupe SEB qui fabrique la machine en aluminium sous la marque Krups. Le système, breveté, refroidit la bière jusqu’à 2 degrés et permet, avec une injection d’air dans le fût, de faire pression sur une poche pour libérer la bière.

La fabrication des fûts en plastique PET, va être assurée par l’usine Heineken d’Aoste en Italie, sur une nouvelle ligne dédiée.

Le groupe Heineken espère doper ses ventes avec cette innovation qui sera proposée principalement en France et en Italie. Leader en volume et en valeur sur le marché français depuis 2012, le groupe est cependant en perte de vitesse dans l'Hexagone depuis le début de l'année 2013, notamment sous l’effet de l’augmentation du droit d’accise (impôt indirect) au 1er janvier décidée par le gouvernement.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle