Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Heineken fait mousser sa brasserie marseillaise

, , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Une bouteille de bière Heineken de 25 cl sur deux vendue en France est fabriquée à Marseille. Le groupe a décidé d’investir dans sa brasserie 28,9 millions d’euros pour accroître ses capacités de production.

Heineken fait mousser sa brasserie marseillaise
Heineken a décidé d’investir dans sa brasserie marseillaise pour accroître ses capacités de production.
© PtM 1985 - Flickr - C.C

En 2014, Heineken avait investi dans une nouvelle salle à brasser pour son usine de La Valentine, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Le brasseur et distributeur, leader de la bière en France, vient de décider d’injecter 28,9 millions d’euros sur 2019-2020 dans l’augmentation de 35% de la capacité de l’usine pour la porter à 450 000 hectolitres par an.

Les travaux qui débuteront l’année prochaine vont étendre la capacité de fermentation, ajouter une nouvelle ligne de conditionnement, installer un nouveau compresseur d’air et de refroidissement et intégrer au site une unité de production de biogaz sur la station de traitement des eaux usées afin d’en améliorer les performances énergétiques.

Grâce à cet investissement, la brasserie de Marseille, née en 1872, va pouvoir fabriquer pour la première fois de la Desperado, l’une des marques du groupe lancée en Alsace en 1995. Le projet table sur une augmentation des volumes de consommation en France. Il devrait générer une dizaine d’emplois. L’effectif comptera à terme 140 collaborateurs.

Pour Pascal Sabrié, président d’Heineken France, l’usine marseillaise a un "rôle stratégique sur le grand Sud, de Nice à la côte atlantique, un territoire qui constitue l’une des zones les plus dynamiques du pays en termes de consommation de bière". L’ensemble sera opérationnel en 2020.

En dix ans, Heineken aura alors investi 53 millions d’euros à Marseille, 92 millions d’euros ayant été affectés depuis 2010 à ses deux autres brasseries françaises du Nord et d’Alsace. L’usine de la Valentine brasse 1,3 million d’hectolitres par an sous 32 références. La marque Heineken représente 75% de ses volumes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle