Heineken développe les capacités de production de ses trois sites en France

Heineken, qui développe sa gamme sans alcool, accroît ses capacités de production à Mons-en-Barœul (Nord), Schiltigheim (Bas-Rhin) et Marseille (Bouches-du-Rhône). Le brasseur va investir 20 millions d’euros et embaucher une cinquantaine de personnes sur ces sites en 2018.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Heineken développe les capacités de production de ses trois sites en France
Heineken

Heineken France va investir 20 millions d’euros et recruter une cinquantaine de personnes sur ses trois sites de production en 2018. La filiale française du brasseur néerlandais va investir 8,3 millions d'euros à Mons-en-Barœul, près de Lille (Nord), 7,1 millions d'euros à Schiltigheim, près de Strasbourg (Bas-Rhin), et 4,8 millions d'euros à Marseille (Bouches-du-Rhône). 15 recrutements sont en cours à Mons-en-Barœul, 27 à Schiltigheim et 10 à Marseille.

La brasserie de Mons-en-Barœul, qui représente plus de la moitié de la production annuelle de bière du groupe, concentre l’essentiel des investissements. Comme celle de Marseille, elle disposera de nouveaux tanks de fermentation. Le site nordiste sera également doté de capacités supplémentaires de brassage et d’une nouvelle housseuse pour les palettes finies. Les trois sites bénéficieront de la modernisation de certains automatismes…

Depuis 2010, Heineken dit avoir investi plus de 120 millions d’euros dans ses trois brasseries, dont la production annuelle cumulée avoisine les 6 millions d’hectolitres. Bénéficiant du retour d’une croissance dynamique depuis quatre ans, le brasseur poursuit ces investissements pour développer la diversité de son offre dans le marché de la bière et dans le segment des produits sans alcool.
Pour ses marques historiques (Heineken, Pelforth, Affligem. Fischer), le brasseur a innové en termes de packaging, tout en étoffant le champ des boissons mixtes (Desperados, Lagunitas...). De nouvelles déclinaisons et marques inédites feront leur entrée sur les linéaires de la grande distribution cette année. Sur les cinq dernières années, le brasseur a produit 60 nouvelles références.

Bière : un marché en hausse

Seul groupe français à conjuguer production et distribution, Heineken France emploie plus de 4 000 personnes en France, dont environ 600 dans ses trois brasseries, près de 500 commerciaux de terrain et 2 800 salariés dans son réseau de distribution hors domicile France Boissons.

En 2017, le chiffre d’affaires d'Heineken Entreprise (hors France Boisson) s'élevait à 1 milliard d’euros. Après quatre années consécutives de croissance en France, Heineken profite d’un marché de la bière également en hausse. En 2017, le marché de la bière en France, tiré par la grande distribution, a progressé de 3,6 % en volume et 8,1 % en valeur. Sur l’année, les parts de marché (en volume) d’Heineken ont ainsi augmenté de près d’un point.

Mathieu Hébert

0 Commentaire

Heineken développe les capacités de production de ses trois sites en France

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS