Heineken crée une nouvelle ligne de conditionnement de fûts à Mons-en-Barœul

Le brasseur Heineken investit 5,5 millions d’euros dans une nouvelle ligne de conditionnement de fûts sur son site de Mons-en-Barœul, près de Lille (Nord). Cet investissement s’ajoute à celui, déjà annoncé en février, de 8,3 millions d’euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Heineken crée une nouvelle ligne de conditionnement de fûts à Mons-en-Barœul
Entre 2010 et 2017, Heineken France aura investi 58,9 millions d’euros dans sa brasserie de Mons-en-Barœul.

Heineken Entreprise annonce un nouvel investissement de 5,5 millions d’euros pour la création d’une nouvelle ligne de conditionnement de fûts dans sa brasserie de Mons-en-Barœul, près de Lille (Nord).

Cet investissement se concrétisera en 2018 et 2019 par la création d’une nouvelle ligne de conditionnement de fûts de 8 litres pour la machine pression The Blade, lancée en juin 2017, un marché dopé par le regain de la consommation hors domicile. Début du chantier prévu au second semestre de 2018.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La nouvelle ligne de conditionnement sera dotée d’une technologie inédite dans les brasseries Heineken en France : elle consiste à souffler sur place une préforme en PET pour la transformer en fût de 8 litres, à une cadence de 270 fûts par heure.

10 recrutements en 2019

La mise en route de la nouvelle ligne de conditionnement s’accompagnera de 10 recrutements d’ici à 2019. Entre 2010 et 2017, Heineken France aura investi 58,9 millions d’euros dans sa brasserie de Mons-en-Barœul.

Ce projet complète un investissement de 8,3 millions d’euros annoncé en février destiné à augmenter la capacité de production du site nordiste, un des trois sites de production en France avec Schiltigheim (Bas-Rhin) et Marseille (Bouches-du-Rhône). Le site nordiste, qui dispose de la plus grande capacité de production du groupe en France (3,5 millions d’hectolitres par an), emploie 300 salariés.
Seul groupe français à conjuguer production et distribution, Heineken France emploie plus de 4 000 personnes en France, dont environ 600 dans ses trois brasseries, près de 500 commerciaux de terrain et 2 800 salariés dans son réseau de distribution hors domicile France Boissons.

En 2017, le chiffre d’affaires de Heineken Entreprise, hors France Boisson, s'élevait à 1 milliard d’euros. Après quatre années consécutives de croissance en France, Heineken profite d’un marché de la bière également en hausse. En 2017, le marché de la bière en France, tiré par la grande distribution, a progressé de 3,6 % en volume et 8,1 % en valeur. Sur l’année, les parts de marché (en volume) d’Heineken ont ainsi augmenté de près d’un point.

Mathieu Hébert

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS