Heineken brille après un quatrième trimestre solide et des prévisions optimistes

BRUXELLES (Reuters) - Heineken, le deuxième brasseur mondial, est en forte hausse en Bourse d'Amsterdam mercredi après avoir publié des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu et dit s'attendre à profiter cette année de la baisse des prix de l'orge et de l'aluminium.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Heineken brille après un quatrième trimestre solide et des prévisions optimistes
Heineken, le deuxième brasseur mondial, est en forte hausse en Bourse d'Amsterdam mercredi après avoir publié des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu et dit s'attendre à profiter cette année de la baisse des prix de l'orge et de l'aluminium. /Photo d'archives/REUTERS/Vasily Fedosenko

L'action gagne 6,28% à 103,90 euros à 09h15 GMT, l'une des plus fortes hausses de l'indice européen Stoxx 600, qui prend 0,31%.

Heineken a fait état d'une croissance de 4,1% de ses ventes en volumes au quatrième trimestre, grâce entre autres à une accélération sur les marchés américain, asiatique et brésilien, alors que le consensus ne tablait que sur une progression de 3,3%.

Bryan Garnier salue en outre la "bonne surprise" du bénéfice d'exploitation (Ebit) trimestriel, supérieur aux estimations, et juge rassurant le dividende proposé par le groupe (0,76 euro).

Sur l'ensemble de 2019, l'Ebit hors exceptionnels a augmenté de 3,9% à 4,02 milliards d'euros.

Pour 2020, Heineken dit prévoir une nouvelle croissance de son chiffre d'affaires grâce à une progression conjuguée des volumes et des prix, et anticipe une hausse modérée de ses coûts.

Des évolutions qui devraient se solder par une hausse de son bénéfice d'exploitation située dans le milieu d'une fourchette à un chiffre en pourcentage, sauf évolutions défavorables du contexte économique et politique global.

Le consensus établi par le groupe lui-même donne une croissance de 6% de l'Ebit en 2020.

Heineken a par ailleurs expliqué qu'il était trop tôt pour évaluer l'impact de l'épidémie de coronavirus en Chine.

(Philip Blenkinsop, version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Nouveau

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS