Heineken anticipe une fin d'année volatile après la reprise estivale

par Philip Blenkinsop
Partager
Heineken anticipe une fin d'année volatile après la reprise estivale
Soutenu par la hausse inattendue de ses ventes de bières, Heineken NV a affiché mercredi des résultats meilleurs que prévu à fin septembre, mais a néanmoins déclaré qu'il n'était pas en mesure de fournir des prévisions fiables pour 2020 au regard des incertitudes relatives au nouveau coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Kham

BRUXELLES (Reuters) - Soutenu par la hausse inattendue de ses ventes de bières, Heineken NV a affiché mercredi des résultats meilleurs que prévu à fin septembre, mais a néanmoins déclaré qu'il n'était pas en mesure de fournir des prévisions fiables pour 2020 au regard des incertitudes relatives au nouveau coronavirus.

Le groupe néerlandais, qui avait retiré ses prévisions annuelles en avril dernier, a annoncé qu'il anticipait un dernier trimestre volatil après que de nombreux gouvernements d'Europe ont mis en place de nouvelles restrictions pour faire face à la résurgence de la pandémie, notamment la fermeture des bars et des restaurants.

Le volume de bière du deuxième brasseur mondial a diminué de 1,9% à périmètre constant sur la période, contre une baisse de 11,5% au premier semestre. Selon le consensus établi par l'entreprise, les analystes tablaient en moyenne sur un volume en baisse de 5,9% au troisième trimestre.

Heineken a fait état de résultats supérieurs aux attentes dans l'ensemble des régions dans lesquelles il opère, à l'exception de l'Asie où il a accusé une baisse de la consommation d'alcool sur son deuxième marché, le Vietnam.

Le brasseur, qui a déjà réduit ses dépenses discrétionnaires et certaines dépenses en capital, a également indiqué qu'il entamerait la restructuration de son siège et ses bureaux régionaux en 2021 pour abaisser les coûts de personnel de 20%.

Son concurrent Carlsberg a pour sa part fait état mardi d'une croissance organique de son chiffre d'affaires trimestriel supérieure aux attentes et relevé ses perspectives de bénéfice annuel, porté par le dynamisme des ventes en Chine et en Russie.

(Version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS