Hazemeyer : mini PSE et investissements dans l’avenir

Le fabricant de tableaux électriques pour l’industrie va mettre en place un mini plan de sauvegarde de l’emploi pour s’adapter à la crise. Parallèlement, il investit pour renouveler sa gamme de produits et se muscler à l’export.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hazemeyer : mini PSE et investissements dans l’avenir

Hazemeyer, le constructeur de tableaux électriques pour l’industrie installé à Gauchy (Aisne), a engagé les discussions avec les salariés sur un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) portant sur 12 suppressions de postes sur un effectif de 151 salariés. "Nous sommes affectés par la baisse des investissements de nos clients. Notre chiffre d’affaires est passé de 40 millions d’euros en 2008 à 27 millions d’euros en 2012", a expliqué Jean-Marc Heitz, directeur général, à Usinenouvelle.com.

Le spécialiste des tableaux électriques "débrochables", conçus pour des installations qui ne peuvent pas s’arrêter (industrie, hôpitaux), se dit confronté à une "surcapacité". Il estime devoir sa "survie" à son appartenance au groupe Comeca. Selon Jean-Marc Heitz, la baisse du chiffre d’affaires est due à baisse des ventes en Afrique du nord et auprès des grands groupes industriels français tous secteurs confondus (automobile, sidérurgie, chimie, pétrochimie).

Nouvelle gamme de produits et relance de l’international

Parallèlement à cette décision de réduire la voilure, l’entreprise investit dans le renouvellement de sa gamme de produits, soit 1,3 million d’euros en 2013 (R&D, outillages et informatique), 500 000 euros sont prévus au cours des deux années suivantes. En renouvelant la gamme de son produit phare, Hazemeyer a fait le choix du modèle économique "constructeur" par opposition au modèle "assemblier".

"Notre stratégie est de fabriquer des produits sur mesure en laissant au client le choix de l’appareillage qu’il souhaite : Schneider, ABB, Siemens", explique Jean-Marc Heitz. Les assembliers, de leur côté, assemblent sous licence des tableaux électriques développés et "certifiés" par un grand constructeur (Schneider, ABB, Siemens, Eaton, Général Electric).

Deuxième volet de sa stratégie de développement, Hazemeyer prépare un redéploiement à l’international, en partenariat avec le groupe Comeca, sa maison-mère. Il va implanter une filiale commerciale à Abou Dhabi, une autre en Australie et va mettre le cap sur l’Asie du Sud Est. La part de l’exportation dans l’activité de l’entreprise a dégringolé en l’espace de quatre ans, passant de 25 % du chiffre d’affaires en 2008 à 5 % en 2012.

La société Hazemeyer avait été rachetée en 2007 par le groupe français Comeca (160 millions d’euros de chiffre d’affaires ; 1 000 salariés) également spécialisé dans les tableaux électriques pour l’industrie.

Claire Garnier

0 Commentaire

Hazemeyer : mini PSE et investissements dans l’avenir

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS