Quotidien des Usines

Haute-Normandie

, , , ,

Publié le


92 projets
annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 5.8 % du total France.

3 115,87 millions d'euros engagés, soit 7.5 % du total France.

6 059 emplois envisagés à terme, soit 9.2 % du total France.


> Mini-portrait

> 10 investissements marquants

> 11 points noirs

> Les autres investissements


Sauvée par le port du Havre


· Les projets (Total Fina Elf) et les réalisations (Renault) des grands groupes dopent l'industrie régionale.

· Le département de l'Eure n'est pas au rendez-vous des investissements.


Après avoir marqué le pas courant du premier semestre de l'année, les investissements devraient reprendre à un rythme assez soutenu dans la région au vu de l'optimisme qu'affichent certains industriels. " Conséquence de la récente période de flottement économique, les stocks de produits finis se retrouvent allégés. Ceci entraîne un regain d'activité et une utilisation de l'outil en hausse, analyse Hervé du Boisbaudry, responsable des affaires régionales à la Banque de France. Nombre de projets retardés en début d'année voire gelés depuis l'automne dernier vont donc pouvoir être relancés pour les uns et remis à l'ordre du jour pour les autres ".

Toutefois, les investissements portent davantage sur le renouvellement ou la maintenance des matériels, sur la recherche de gains de productivité que sur des augmentations significatives des capacités de production. Mais, cette baisse de " nouveaux " projets se trouve globalement compensée par quelques grands programmes annoncés principalement autour du port du Havre (Seine-Maritime), le véritable poumon économique de la région.


Les grands projets tirent l'activité

Ce bassin bénéficie d'une dynamique intense dans de multiples secteurs. A commencer par la logistique. La mise en chantier de " Port 2000 " (doublement des capacités d'accueil des conteneurs du port), opérationnel en 2004 et générateur de 3 000 emplois directs ou induits, bat déjà le rappel des logisticiens (Gefco, Prologis...).
Ensuite, la pétrochimie, relancée, dynamise la sous-traitance. Ainsi, le seul chantier de Total Fina Elf dans sa raffinerie de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), d'un montant de 860 millions d'euros d'ici à 2006, représente-t-il environ 700 emplois durant quatre ans chez les prestataires. Un chantier dont l'objectif associe rentabilité de l'outil et souci de l'environnement.
Cette dernière préoccupation occupe d'ailleurs une place de plus en plus importante dans les investissements recensés (Millennium Chemicals). Elle se retrouve aussi bien dans l'agroalimentaire, secteur en pleine forme (Les Salaisons André Ledun) ou encore dans l'industrie du verre, qui allume de nouveaux fours (Verrerie Brosse).

L'Eure en retard
Autre moteur économique bien implanté en Seine-Maritime, même si, cette année, les projets sont en roue libre après avoir investi des milliards d'euros ces dernières années, l'automobile reste encore en pôle position de l'activité industrielle. Grâce à Renault, ce secteur irrigue la recherche (centre d'essais moteurs ETS), le circuit des sous-traitants de la métallurgie (Alunord) et les chemins de l'emploi avec 700 recrutements du côté de la marque au losange.
En accélération, la pharmacie reprend des couleurs (Sanofi-Synthélabo) et entraîne dans son sillage la plasturgie (Valois). Mais, ces deux activités, pourtant fortement établies dans l'Eure, auront fort à faire pour que ce département ne se retrouve pas décollé du peloton des investissements. Touché par la crise de la téléphonie (Aspocomp), un essoufflement de la pharmacie, à l'exception d'Aventis Pasteur, un ralentissement de la mécanique, des nouvelles technologies toujours pas en ligne, il ne reste que peu de choses à ce département (Schneider dans l'électrique, Cinram dans l'édition, ou Nicolas dans la logistique) pour ne pas se retrouver hors course.

Patrick BOTTOIS


MINI-PORTRAIT

Régis Esmieu, directeur de Millennium Chemicals du Havre (76) 

Il inscrit son entreprise dans le " durable "


A 50 ans, Régis Esmieu est un directeur d'usine satisfait. Il dirige un site chimique de 470 salariés, où il peut appliquer une théorie qui lui tient à cœur : " Une bonne entreprise s'inscrit dans le durable, une démarche qui passe bien sûr par la rentabilité de l'outil et le respect des salariés, mais aussi par le respect de l'environnement ".
Ce diplômé de l'Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, ingénieur fabrication et ingénieur maintenance à la longue carrière dans la pétrochimie, conduit actuellement sur son site un investissement " volontariste " de 38 millions d'euros pour préserver l'environnement : son usine, qui produit de l'oxyde de titane et de l'acide sulfurique, se dote d'une unité de traitement des eaux qui rejettera dans la Seine des eaux proches du niveau de potabilité.


10 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 
Port Autonome de Rouen
Logistique
Pour redresser la barre

Malgré une baisse de 9 % de son trafic de marchandises en 2001, le Port autonome de Rouen (76) doublera, d'ici à fin 2006, ses investissements par rapport aux cinq dernières années. Ainsi, la modernisation des installations existantes et de l'outillage, la création de postes à quai, le renforcement des digues, etc. totaliseront-ils 185,6 millions d'euros d'ici à cinq ans. L'objectif majeur de cette stratégie est d'optimiser les capacités d'accueil portuaire, notamment en bord à quai, afin d'augmenter les volumes traités dans la logistique à haute valeur ajoutée et les conteneurs.

Gefco (PSA Peugeot Citroën, France)
Logistique
Une plate-forme et 250 emplois

Le logisticien Gefco a choisi le port du Havre (76) pour implanter une plate-forme logistique de 32 000 mètres carrés, opérationnelle cet automne. Grâce à un investissement de 4 millions d'euros (équipements), installés dans des nouveaux locaux loués à Prologis, Gefco y réalisera des prestations à forte valeur ajoutée, notamment sur des flux de pièces automobiles en provenance de toute l'Europe et destinées à être redistribuées vers d'autres pays. Ses prestations seront ensuite élargies à d'autres secteurs industriels et à la grande distribution. Une montée en puissance qui s'accompagnera de la création de 250 emplois à terme.

Siif Energies (France)
Énergie
Les premières éoliennes françaises en mer

Suite à un investissement de 13,8 millions d'euros d'ici à début 2003, consacré à la construction et à l'équipement d'une ferme de cinq éoliennes, d'une capacité individuelle de 2,4 mégawatts, implantées sur la digue du terminal pétrolier d'Antifer (76), Siif Energies signe une première en France. Les éoliennes devront en effet avoir les qualités des installations offshore (résistance à la corrosion...) et leur modèle devrait être repris pour des implantations sur d'autres sites de même type.

Lear Offranville (Etats-Unis)
Automobile
241 emplois pour l'ex-Technoffra

En investissant 13 millions d'euros dans la transformation de son ancienne usine Technoffra d'Offranville (76), spécialisée dans les câblages pour l'automobile, l'équipementier américain a relancé un site voué à la disparition. Intégrant de nouveaux équipements et outils de production, l'unité a été adapté à la fabrication de panneaux de portières pour le constructeur Opel. Opérationnelle depuis fin 2001, l'unité a permis l'embauche de 241 personnes parmi lesquelles 101 ex-salariés de Technoffra.

Les Salaisons Maritimes André Ledun (Sélection Loiseau & Régnault, France)
Agroalimentaire
Diversification des gammes

Après avoir achevé un premier investissement de 6 millions d'euros début 2002, Les Salaisons Maritimes André Ledun en lance un second de 1,52 million sur 2002-2003, consacré à des outils de production à Cany-Barville (76). Il s'agit pour cette entreprise spécialisée dans la transformation des produits de la mer de développer une gamme de poissons inédits sur le marché et pré-marinés, destinés à être consommés crus ou cuisinés. La mise en service de l'outil s'accompagnera de la création d'une cinquantaine d'emplois.

Aventis Pharma (France/Allemagne)
Pharmacie
Augmentation de capacité

Ce laboratoire, spécialisé dans les produits pharmaceutiques anti-allergiques et anti-thrombiques, procèdera à une nouvelle extension de ses bâtiments au Trait (76), afin d'y installer, pour 55 millions d'euros d'ici à fin 2002 (50 emplois), deux lignes de production d'injectables stériles sous isolateur consacrées à la fabrication d'un anti-thrombique, le lovenox.

Sanofi Winthrop Industrie (Sanofi-Synthélabo, France)
Pharmacie
Lancement de l'Arixtra

Sanofi-Synthélabo a choisi son usine pharmaceutique haut-normande de Notre-Dame-de-Bondeville (76) pour produire et commercialiser un nouveau médicament, l'Arixtra, premier anticoagulant de synthèse chimique destiné à la prévention des thromboses veineuses. Cette décision se traduit sur le site par un investissement de 50 millions d'euros réparti entre bâtiments et équipements. Prévue dans son intégralité pour 2004, la mise en service de cette unité s'accompagnera de la création d'une centaine de postes.

Total Fina Elf (France)
Energie
Renforcement de la raffinerie de Normandie

Après des années d'hésitation et avec pour enjeu la transformation et la valorisation des résidus (très) lourds de la plus importante raffinerie de France, à Gonfreville-l'Orcher (76), le groupe pétrolier lance d'ici à fin 2003 un double investissement d'un montant de 630 millions d'euros. Ce projet, dont la réalisation s'échelonnera sur trois ans, concerne, d'une part, l'installation d'un " Mild Hydro Cracker " pour 300 millions d'euros, d'autre part à la mise en place d'un procédé P0X (Partial Oxydation) pour 330 millions. Ce programme mixte complète celui déjà en cours sur le site, de la construction pour 230 millions d'euros d'une unité de co-génération. D'un montant global de 860 millions d'euros, ces trois chantiers représentent pour les prestataires environ 700 emplois sur quatre ans.

Lubrizol (Etats-Unis)
Chimie-Pharmacie
Un effort environnemental

Après avoir investi, en 2001, 6,4 millions d'euros pour étendre ses capacités de stockage et moderniser les équipements, Lubrizol vise une adaptation complète de ses installations aux nouvelles normes environnementales pour l'unité d'Oudalle, (76), spécialisée dans les additifs pour carburants, lubrifiants et combustibles. Aussi, l'entreprise investit cette année 8,7 millions d'euros en équipements avec pour objectif la performance et la sécurisation des productions.

Valois (Aptar Group, Etats-Unis)
Plasturgie
Augmentation de capacité

Disposant de trois sites dans l'Eure (Val-de-Reuil, Le Neubourg et Verneuil-sur-Avre), Valois augmentera, d'ici à fin 2002, ses capacités de production. D'abord, les unités du Neubourg et de Verneuil-sur-Avre, toutes deux appartenant à la division parfumerie-cosmétique du groupe et spécialisées dans les composants d'emballages (pompes, valves et systèmes de distribution) pour ces industries, bénéficient d'une enveloppe de 11,9 millions d'euros, dédiée à des équipements productifs (30 emplois). De son côté, l'usine du Vaudreuil (même production, mais exclusivement en direction de l'industrie pharmaceutique), est dotée de 4 millions d'euros d'investissement en outils de production (50 emplois).

 


11 POINTS NOIRS


Citation


Pierre Régnault, directeur des Salaisons Maritimes André Ledun à Cany-Barville (Seine-Maritime)
" Il ne faut pas que la mise sous perfusion d'une entreprise distorde le jeu de la concurrence " (au sujet d'un soutien éventuel des collectivités aux Pêcheries de Fécamp).

· Mise en redressement judiciaire le 6 mars dernier par le tribunal de commerce d'Evreux (Eure) et établie dans la même ville, Aspocomp (Finlande), spécialisée dans les circuits imprimés multicouches HDI à destination de la téléphonie mobile a été, faute de repreneur et victime de la crise de la téléphonie et de la délocalisation de ses fabrications, mise en liquidation judiciaire le 20 juin par la même instance. Cette décision entraîne le licenciement des 347 salaries restants, après celui de 202 autres au début de l'année.

· Etablies à Fécamp (Seine-Maritime) et spécialisées dans les salaisons maritimes et les produits surgelés à base de poissons Les Pêcheries de Fécamp-Servifrais ne sont pas sorties indemnes de leur mise en liquidation judiciaire du 2 mai dernier par le tribunal de commerce du Havre. Après qu'elle ait perdu une centaine d'emplois en contrat à durée déterminée en début d'année, cette entreprise a trouvé un repreneur dans le groupe islandais SIF, qui ne gardera que 170 des 360 salariés restants.

· Les deux repreneurs de Regma Solutions d'Arques-la-Bataille en Seine-Maritime (168 salariés), n'auront finalement sauvé que 43 emplois sur le site haut-normand spécialisé dans les produits pour la bureautique, les machines et consommables pour la reprographie. Addex (France) reprend le secteur " grands formats " et 17 de la centaine de salariés. L'autre repreneur, l'allemand Calor se voit attribuer l'activité " rubans transfert thermique " et préserve 26 des 45 emplois y afférant. Par ailleurs faute de repreneurs, la vingtaine de salariés du secteur " maintenance " est licenciée.

· Mises en liquidation judiciaire mi-2001, la fermeture des Confections Patuel (France), à Foucarmont (Seine-Maritime), sous-traitant pour des marques distributeurs dans le travail de la maille et du tissé " chaîne et trame " (vêtements pour hommes, femmes et enfants) a entraîné le licenciement des 92 salariés.

· L'usine Orgachim, filiale du français Orgasynth, à Oissel (Seine-Maritime), a annoncé en avril le licenciement de 58 des 123 salariés restants sur le site. Spécialisée dans les produits phytosanitaires et para-chimiques, et la chimie fine à façon, le site doit faire face depuis trois ans à des pertes croissantes, notamment dans le secteur " synthèse et formulation agrochimique ", liées à un marché en perte de vitesse et à la concurrence asiatique. Vingt-deux offres de reclassement seraient proposées sur d'autres sites du groupe.

· Afin d'éviter la mise en place d'un plan social, la filiale française du groupe américain Viasystems EMS (Electronics Manufacturing Services) a pris des mesures de chômage partiel en avril et mai derniers sur son site de Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime), qui ont touché l'ensemble des 450 salariés de cette unité spécialisée dans les systèmes électroniques pour les télécommunications.

· La direction française du groupe américain Lucent Technologies, spécialiste des équipements en télécommunications, a fermé, fin 2001, son centre de R&D de Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Spécialisé dans la recherche en GSM et EMTS, le site comptait 83 salariés. Cette décision s'inscrit dans une stratégie de réduction globale des effectifs du groupe (125 000 personnes dans le monde), lancée l'an dernier, pour aboutir à la suppression en deux ans de 40 000 postes.

· GlaxoSmithKline (Royaume-Uni) renonce définitivement à réaliser sur son site Glaxo Wellcome d'Evreux dans l'Eure (1 400 salariés) un investissement de 23 millions d'euros, porteur d'une centaine d'emplois. La nouvelle chaîne de produits inhalés sera finalement installée aux Etats-Unis. Le " plan médicament ", adopté par le gouvernement français (qui, selon de nombreux laboratoires, " n'encourage pas les acteurs internationaux à investir en France "), serait à l'origine de ce changement stratégique.

· Basé au Havre (Seine-Maritime) et spécialisé dans les équipements pour le transport des fluides, éléments de canalisation, appareils de robinetterie, etc., le groupe Trouvay & Cauvin (France) a licencié fin 2001, 70 personnes au siège social. Aujourd'hui, c'est l'avenir du site fécampois (170 salariés) qui se trouve menacé.

· Ce n'est qu'en s'engageant à réaliser un investissement de 3 millions d'euros dans la sécurisation d'une partie dangereuse de ses installations que l'usine d'engrais chimiques Grande Paroisse (Total Fina Elf) de Grand-Quevilly en Seine-Maritime (670 salariés) a reçu l'autorisation du Préfet de Haute-Normandie de continuer ses activités. Cette unité, classée Seveso, est la sœur-jumelle de l'usine AZF de Toulouse (Haute-Garonne), où s'est produite l'explosion du 21 septembre dernier.




LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AGROALIMENTAIRE

NutriProcess (CNI, France)
10 millions d'euros

Serqueux (76)
Unité de production pour ce leader mondial sur le marché de la gomme d'acacia ou arabique.
Opérationnel fin 2001

Altadis (Espagne)
7 millions d'euros

Sandouville (76)
Bâtiment de stockage et de manutention de 15 000 mètres carrés pour ce fabricant de cigarettes et de cigares.
2002-2003

Colloïdes Naturels International (CNI, France)
4,6 millions d'euros

Serqueux (76)
Extension des capacités de ce leader mondial sur le marché de la gomme d'acacia ou arabique 100 % naturelle, un produit utilisé dans la fabrication de sodas, bonbons, produits pharmaceutiques.
2002
Environ 20 emplois

Lunor (France)
3 millions d'euros

Luneray (76)
Extension pour augmenter les capacités de ce préparateur de légumes précuits conditionnés sous vide.
2001-2002
12 emplois

Symphonie (France)
3 millions d'euros

Saint-Valéry-en-Caux (76)
Laboratoire de recherche et développement chez ce spécialiste de la pâtisserie fine surgelée.
Opérationnel fin 2001

La Toque Normande (France)
2 millions d'euros

Oissel (76)
Bâtiment de 2 000 mètres carrés équipé pour ce fabricant de produits apéritifs salés surgelés.
Opérationnel mi-2002

Packgel (Condigel, France)
2 millions d'euros

Le Havre (76)
Unité de conditionnement sous température contrôlée de 3 000 mètres carrés pour ce spécialiste de l'entreposage frigorifique, la préparation, le conditionnement de produits surgelés.
Opérationnel fin 2001
50 emplois


AMEUBLEMENT

Techni-Bureau (France)
2 millions d'euros

Eu (76)
Bâtiments de 4 000 mètres carrés et machines pour ce fabricant de meubles de bureau métalliques.
Opérationnel entre fin 2000 et 2002
44 emplois


AUTOMOBILE

Renault Sandouville (France)
265 millions d'euros

Sandouville (76)
Equipements techniques, environnementaux, sécurité et outils de production dans le cadre de la modernisation des installations en vue de l'industrialisation des modèles haut de gamme du constructeur.
Opérationnel fin 2001
280 emplois créés en 2001

Renault Cléon (France)
228 millions d'euros

Cléon (76)
Equipements techniques et outils de production dans le cadre de la modernisation et de l'amélioration de la compétitivité de la principale usine mécanique du groupe, spécialisée dans les moteurs et boîtes de vitesse.
Opérationnel début 2002
500 emplois

Autoliv Electronic (Suède)
12 millions d'euros

Saint-Etienne-du-Rouvray (76)
Extension sur 16 000 mètres carrés de cette usine d'équipements électroniques pour l'automobile.
Opérationnel début 2002

ETS (Expertises Technologiques & Services, France)
8 millions d'euros

Saint-Etienne-du-Rouvray (76)
Centre d'essais moteurs de 4 000 mètres carrés sur le pôle mécanique-énergétique du Madrillet pour cette entreprise aux multiples spécialités, analyses physico-chimiques sur produits, essais mécaniques et de moteurs, inspections de cargaison...
2002

VB Autobatterie (Varta, Allemagne)
4,3 millions d'euros

Grand-Quevilly (76)
Bâtiment de 1 500 mètres carrés, outils de production et améliorations environnementales pour ce fabricant de batteries de démarrage (accumulateurs au plomb).
Opérationnel fin 2002
6 emplois

Faurecia (France)
3 millions d'euros

Evreux (27)
Doublement de la surface de production (deux nouvelles lignes) dans cette unité spécialisée dans les revêtements et le formage (textiles non tissés, tapis formés, insonorisants...) pour l'industrie automobile.
Opérationnel automne 2001

GF Garçonnet (France)
3 millions d'euros

Saint-Nicolas d'Aliermont (76)
Amélioration de la productivité et de la qualité-sécurité pour ce spécialiste du découpage fin de précision, principalement dans les pièces à destination de l'automobile.
2002


CHIMIE-PHARMACIE

Aventis Pasteur (France/Allemagne)
54 millions d'euros

Val-de-Reuil (27)
Extension et augmentation de capacités de ce site spécialisé dans les vaccins.
Opérationnel mars 2002

Millennium Chemicals (Etats-Unis)
35 millions d'euros

Le Havre (76)
Pipe-line et unité de traitement des eaux rejetées par son usine dans la Seine pour le second producteur mondial d'oxydes de titane.
2002

Oril Industrie (Servier, France)
20 millions d'euros

Bolbec (76)
Bâtiments, outils de production, renforcement qualitatif des installations et informatique chez ce fabricant de principes actifs destinés à l'industrie pharmaceutique.
2002-2003

Total Solvants (Total Fina Elf, France)
15,3 millions d'euros

Oudalle (76)
Unité d'hydrogénation pour ce fabricant de fluides industriels et écologiques.
2002-été 2003

Atofina Gonfreville (Total Fina Elf , France)
15 millions d'euros

Gonfreville-l'Orcher (76)
Renouvellement et modernisation de l'outil de production pour une sécurisation maximale de différents postes sur cette unité de matières plastiques de grande diffusion.
2002

Rexam Sofab (Royaume-Uni)
12 millions d'euros

Le Tréport (76)
Extension du site de ce fabricant de pompes et valves en direction de la parfumerie-cosmétique et de la pharmacie.
2002

Ethypharm (France)
11,7 millions d'euros

Grand-Quevilly (76)
Extension des installations de ce laboratoire spécialisé dans le développement de nouvelles formes galéniques.
2002

Valois (Aptargroup, Etats-Unis)
9 millions d'euros

Le Vaudreuil (27)
Bâtiment de 4 300 mètres carrés pour la fabrication des joints élastomères sur ce site spécialisé dans les pompes, valves, systèmes de distribution en direction de l'industrie pharmaceutique, de la parfumerie et de la cosmétique.
Opérationnel novembre 2001
30 emplois

Lubrizol (Etats-Unis)
8,7 millions d'euros

Oudalle (76)
Augmentation de capacités et équipements à vocation environnementale pour ce fabricant d'additifs pour lubrifiants, carburants et combustibles.
Opérationnel juillet 2002

Sika (Suisse)
7 millions d'euros

Gournay-en-Bray (76)
Bâtiment, outils de production, informatique et améliorations environnementales pour cette usine de mastics polyuréthannes, de mortiers et de matériaux dédiés à l'étanchéité.
Opérationnel fin 2001

CFPI-Nufarm (Nufarm, Australie)
4,5 millions d'euros

Gaillon (27)
Bâtiment de stockage de produits inflammables, modernisation de process et augmentation de capacités pour ce spécialiste des produits chimiques au service de l'industrie, de la protection des cultures et de l'environnement.
Opérationnel fin 2001

Condivex (Fabrication Chimique Ardéchoise, France)
3 millions d'euros

Etrépagny (27)
Bâtiment de 4 500 mètres carrés et outils de production pour cette entreprise spécialisée dans les aérosols domestiques et industriels, et le conditionnement à façon d'aérosols.
Opérationnel fin 2001

Eliokem (Little-John, Etats-Unis)
3 millions d'euros

Sandouville (76)
Augmentation des capacités de cette usine de caoutchouc synthétique, anti-oxydant, résines... à destination des industries de l'automobile et de la peinture.
2002

Grande Paroisse (Total Fina Elf, France)
3 millions d'euros

Grand-Quevilly (76)
Outils de production et équipements techniques afin d'optimiser la sécurité chez ce producteur d'engrais chimiques.
2002

Yorkshire France (Royaume-Uni)
3 millions d'euros

Oissel (76)
Adaptation des bâtiments, outils et équipements environnementaux pour ce fabricant de colorants pour textiles, cuirs et papiers.
Opérationnel début 2002

YSL Beauté Recherche & Industries (Gucci, Italie)
3 millions d'euros

Bernay (27)
Outils de production et équipements environnementaux pour ce fabricant de parfums.
Opérationnel automne 2001


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

2H Energie (Iveco Aifo/Fiat, Italie)
14 millions d'euros

Fécamp (76)
Usine de 14 000 mètres carrés pour ce fabricant de groupes électrogènes, systèmes d'énergie...
2002
Environ 12 emplois

Cinram Optical Discs (Cinram, Canada)
12 millions d'euros

Gaillon (27)
Lignes de production pour cette entreprise spécialisée dans les CD et cassettes vidéo.
Opérationnel fin 2001

Toshiba Tec Europe Imaging Systems (Japon)
7,7 millions d'euros

Neuville-les-Dieppe (76)
Extension de l'usine pour le lancement de produits " digitaux " pour ce producteur de toner et de cartouches toner.
Opérationnel fin 2001

Legrand Normandie (France)
7 millions d'euros

Malaunay (76)
Bâtiment et outils de production pour l'élaboration de nouvelles fabrications chez ce fabricant d'alimentations électriques, transformateurs, armoires métalliques, bornes, colliers etc.
2002

Schneider Electric (France)
6,1 millions d'euros

Beaumont-le-Roger (27)
Fabrications nouvelles et améliorations qualité dans cette usine spécialisée dans la confection de constituants et systèmes pour automatisation à destination des technologies de l'électromécanique, du pneumatique et de l'électronique.
2002


ENERGIE

Sidec (Air Liquide, France)
61 millions d'euros

Saint-Etienne-du-Rouvray (76)
Unité de co-génération sur le site de l'usine Otor Papeterie.
Opérationnel fin 2001

Gaz de France
25 millions d'euros

Rouen (76)
Développement du réseau de transport du gaz et renforcement de la sécurité des installations régionales.
2002

Air Liquide (France)
7 millions d'euros

Le Havre (76)
Réseau de distribution d'hydrogène long de 32 kilomètres.
2002-2003

Forclum Ingénierie (France) et Ademe
4,5 millions d'euros

Fécamp (76)
Ferme de 4 éoliennes, d'une capacité totale de 4 mégawatts.
2002-2003


ENVIRONNEMENT

Sevde/Syndicat pour l'Élimination et la Valorisation des Déchets de l'Estuaire
87 millions d'euros

Saint-Jean-de-Folleville (76)
Usine de traitement des déchets ménagers, d'une capacité de 180 000 tonnes par an, pour une population d'environ 400 000 habitants vivant à proximité de l'estuaire de la Seine.
2002-fin 2004

Syndicat ébroïcien de traitement des Ordures Ménagères (France)
50 millions d'euros

Guichainville (27)
Unité de valorisation énergétique des déchets ménagers, construite par Inor (groupe suisse Von Roll Inova).
2002-2003

Ville de Dieppe (France)
5,6 millions d'euros

Dieppe (76)
Modernisation, mise aux normes environnementales et augmentation des capacités de traitement de l'usine d'incinération des ordures ménagères de la ville.
2002

Sita (Suez, France)
4,6 millions d'euros

Saint-Marcel (27)
Laboratoire de 2 400 mètres carrés pour ce spécialiste de la collecte des déchets.
Opérationnel octobre 2001

Ville de Rouen
4,6 millions d'euros

Rouen (76)
Station de traitement des eaux utilisant la technique de la filtration membranaire.
Opérationnel fin 2001

Centre International de Traitement et de Recyclage des Ordures Novices (Citron Holding AG, Suisse)
3,8 millions d'euros
Rogerville (76)
Extension des capacités de cette unité de recyclage des déchets contenant des métaux lourds.
2002

Ville de Forges-les-Eaux (France)
3 millions d'euros

Forges-les-Eaux (76)
Station d'épuration et de traitement des eaux avec une filière boues.
Opérationnel fin 2001

Ville du Trait
3 millions d'euros

Le Trait (76)
Station d'épuration des eaux confiée à EI Industries, filiale de Vivendi Environnement.
Opérationnel automne 2001


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Bopack Techniques Etiquette Adhésive (Bopack, Belgique)
6 millions d'euros

Franqueville-Saint-Pierre (76)
Usine de 8 500 mètres carrés pour ce leader national sur le marché de l'étiquette adhésive industrielle.
Opérationnel octobre 2001

Data One (Diffusion Plus, France)
4,7 millions d'euros

Saint-Aubin-sur-Gaillon (27)
Bâtiment de 6 000 mètres carrés pour cette entreprise spécialisée dans l'impression numérique, la personnalisation au laser et le conditionnement de documents de gestion.
Opérationnel fin 2001
Environ 40 emplois d'ici à 2003


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Saverglass (France)
42 millions d'euros

Le Havre (76)
Bâtiment de 13 000 mètres carrés pour accueillir quatre lignes de fabrication aux process innovants et deux fours pour le leader français des bouteilles et carafes de luxe pour spiritueux, vins fins, champagnes...
2001-2002
100 emplois encore à créer d'ici à 2003 (sur 255 au total)

Société Rouennaise de Transformation (Italcimenti group/Lafarge Ciments, Italie/France)
20 millions d'euros
Grand-Couronne (76)
Centre de broyage de laitier commun pour ce cimentier.
Opérationnel septembre 2001

Verreries Brosse (Zignago Vetro, Italie)
9,5 millions d'euros

Vieux-Rouen-sur-Bresle (76)
Extension et améliorations environnementales pour ce spécialiste du flaconnage en verre pour la parfumerie.
Opérationnel automne 2002

Lampes Berger (France)
4,6 millions d'euros

Bourgtheroulde (27)
Bâtiment de 5 200 mètres carrés pour ce fabricant de lampes dégageant des essences parfumées absorbant les odeurs.
2001-fin 2002

Allibert Equipement (Myers Industrie, Etats-Unis)
3 millions d'euros

Gaillon (27)
Outils de production liés au démarrage de nouvelles productions pour ce fabricant de bacs de manutention, conteneurs, palettes, cuves, etc.
Opérationnel novembre 2001

Isoplas (Bertin, France)
3 millions d'euros

Harfleur (76)
Bâtiment de 5 000 mètres carrés pour augmenter les capacités de fabricant de menuiseries et volets roulants en PVC.
Opérationnel automne 2001

Masurel Pollet Cartonnages (France)
3 millions d'euros

Forges-les-Eaux (76)
Usine de 3 500 mètres carrés sur un terrain de 10 000 mètres carrés pour ce fabricant de carton plat (boîtes à collage complexe pour l'industrie pharmaceutique, la cosmétique et la parfumerie).
Opérationnel automne 2001

Ceisa (Fardis, Belgique)
2,5 millions d'euros

Bernay (27)
Outils de production pour ce spécialiste de l'extrusion, la transformation de matières plastiques et l'impression flexographique de films d'emballage.
Opérationnel février 2002
5 emplois


METALLURGIE-SIDERURGIE

Alunord (Norsk Hydro, Norvège)
15 millions d'euros

Val-de-Reuil (27)
Ligne de production pour ce fabricant de profilés en aluminium, poutres de pare-chocs etc. notamment en direction de l'industrie automobile.
Opérationnel été 2002

Barimar Agraf Metal (France)
3,35 millions d'euros

Pont-Audemer (27)
Bâtiment de 2 330 mètres carrés pour augmenter les capacités de cette entreprise de maintenance industrielle.
2002
Environ 30 emplois sur trois ans

Galva-Caux (Protector, France)
3 millions d'euros

Yerville (76)
Bâtiment de stockage et de manutention, atelier de peinture, pôle administratif... pour cette entreprise de galvanisation et de traitement de surface des métaux.
Opérationnel fin 2001


TELECOMMUNICATIONS

TME/Télécommunications Media Europe (Intercomm Holdings, Etats-Unis)
37 millions d'euros

Le Havre (76)
Réseau urbain câblé de télévision de modèle " large bande " en fibre optique.
2000-2002

Altitude (France)
15 millions d'euros

Mont-Saint-Aignan (76)
Outils de télécommunications pour cette entreprise spécialisée dans les transmissions par Internet à haut débit.
2002

Qualiphone (Call Center Alliance, France)
12,2 millions d'euros

Mont-Saint-Aignan (76)
Centre d'appels " multimédia " (téléphone et Internet).
2001-2002
Environ 400 emplois

DGAC/Direction Générale de l'Aviation Civile (France)
3 millions d'euros

Octeville (76)
Tour de contrôle et bureaux de 500 mètres carrés sur l'aéroport du Havre-Octeville.
2002-été 2003.


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Port Autonome du Havre (France)
565 millions d'euros

Le Havre (76)
Quais, bâtiments, aménagements et équipements techniques portuaires multiples (grues, outillages, etc.) dans le cadre du doublement des capacités logistiques pour le trafic conteneurisé du port.
2002-printemps 2004
Environ 3 000 emplois

Sogaris (France)
50 millions d'euros

Le Havre (76)
Plate-forme logistique de fret de 100 000 mètres carrés sur le Parc Logistique du Pont de Normandie pour cette société immobilière logistique.
Opérationnel fin 2002-début 2003
Environ 500 emplois

Prologis (Etats-Unis)
38 millions d'euros

Le Havre (76)
Plate-forme logistique de 127 000 mètres carrés pour ce promoteur immobilier.
2002-2003

Seto (Terminaux de Normandie/Mediterranean Shipping Company, France/Italie-Suisse)
30,5 millions d'euros

Le Havre (76)
Trois portiques, douze " cavaliers " (straddles carriers) pour ce logisticien associant un manutentionnaire portuaire et la troisième compagnie maritime mondiale.
2002-fin 2003

La Poste
25 millions d'euros

Rouen (76)
Centre de tri du courrier et des colis, et rénovation ou création de cinq bureaux de poste et de sept " centres courriers ".
2002-2003

Port Autonome du Havre
15,3 millions d'euros

Le Havre (76)
Dans le cadre de l'extension du terminal roulier, aménagement de 13 hectares de terre-plein pour l'accueil des véhicules légers, construction et équipement en postes de manutention d'un quai de 380 mètres de long et nouveau faisceau ferroviaire de déchargement sur le port.
2002

CCI du Tréport et Département de Seine-Maritime
15 millions d'euros

Le Tréport (76)
Reconstruction de hangars, porte-navette... et équipements divers (manutention, informatique...) en vue d'une hausse des trafics commerce et pêche.
2002

Système U Nord-Ouest (France)
14 millions d'euros

Beuzeville (27)
Extension sur 25 000 mètres carrés de l'" entrepôt sec ", rattaché à la centrale régionale nord-ouest du groupement.
Opérationnel fin 2001

Port Autonome du Havre
13 millions d'euros

Le Havre (76)
Deux portiques à conteneurs sur le port.
2002-2003

Katoen Natie Logistique Estuaire (Belgique)
6,1 millions d'euros

Gonfreville-l'Orcher (76)
Extension des capacités de conditionnement, manutention, stockage en vrac, en palettes... pour ce manutentionnaire et logisticien portuaire anversois.
Opérationnel l'automne 2001
30 emplois

Nicolas (France)
5,5 millions d'euros

Heudebouville (27)
Plate-forme logistique de 15 000 mètres carrés dédiée au traitement de produits sous froid pour ce transporteur-logisticien clermontois.
Opérationnel octobre 2002

Rexel (Pinault-Printemps-La Redoute/PPR, France)
5,5 millions d'euros

Grand-Quevilly (76)
Bâtiment de 15 000 mètres carrés sur un terrain de 4 hectares pour ce leader mondial de la distribution de produits électriques.
Opérationnel automne 2001
50 emplois

Pronier (France)
4,6 millions d'euros

Saint-Vigor-d'Ymonville (76)
Deux bâtiments logistiques de 5 000 mètres carrés chacun pour ce créateur d'entrepôts en vue de leur location.
Opérationnel été 2002

Pacific Investments (Royaume-Uni)
4,5 millions d'euros millions d'euros

Evreux (27)
Site logistique de 9 000 mètres carrés, dédié au stockage et à l'expédition des produits pharmaceutiques du laboratoire Glaxo Wellcome, locataire.
Opérationnel début 2002

ECT/Eric Coicaud Transit (France)
3 millions d'euros

Épouville (76)
Extension sur 7 500 mètres carrés du site logistique de ce transporteur routier de conteneurs.
2002-2003

Normandie Entrepôts Logistique (France)
3 millions d'euros

Oudalle (76)
Entrepôt de 10 000 mètres carrés sur le Parc Logistique du Pont de Normandie pour cette entreprise spécialisée dans la manutention et l'entreposage multi-produits.
Opérationnel été 2002

Société Havraise de Gestion et de Transports (Ermewa, France/Suisse)
2,6 millions d'euros

Oudalle (76)
Terminal exclusivement consacré au débarquement et au traitement de sables titanifères pour ce logisticien de marchandises en vrac.
Opérationnel automne 2001


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte