Hausse en vue en Europe, la reprise nourrit l'optimisme

par Marc Angrand

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hausse en vue en Europe, la reprise nourrit l'optimisme
Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi dans le sillage de Wall Street et Tokyo. Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,42% pour le CAC 40 à Paris, de 0,33% pour le Dax à Francfort et de 0,29% pour le FTSE 100 à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi dans le sillage de Wall Street et Tokyo, la vigueur de la reprise économique l'emportant pour l'instant, aux yeux des investisseurs, sur le risque d'un resserrement des politiques monétaires.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,42% pour le CAC 40 à Paris, de 0,33% pour le Dax à Francfort, de 0,29% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,43% pour l'EuroStoxx 50.

A la Bourse de New York, le Dow Jones a enregistré lundi sa plus forte hausse depuis le 5 mars grâce à l'envolée des valeurs de l'énergie, des financières mais aussi de certaines technologiques comme Microsoft (+1,2%), qui a inscrit un record de clôture.

Après la clôture des marchés américains, la Réserve fédérale a publié la déclaration que fera Jerome Powell, son président, à l'ouverture de son audition en Congrès ce mardi, déclaration dans laquelle il met en avant "l'amélioration soutenue" de la situation économique aux Etats-Unis et estime que si l'inflation a "progressé de manière notable", cette poussée devrait se dissiper.

L'audition de Jerome Powell par une commission de la Chambre des représentants doit débuter à 18h00 GMT.

"Je m'attends à ce que Powell s'efforce de réparer une partie des dégâts causés par la réunion de la Fed la semaine dernière", explique Tom Graff, directeur des activités de taux fixes de Brown Advisory. "Je ne pense pas que leur intention était de faire passer un message aussi 'faucon'."

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en forte hausse lundi, portée par les valeurs bancaires et énergétiques alors que les perspectives de reprise économique relèguent provisoirement au second plan les inquiétudes liées à la politique monétaire de la Réserve fédérale.

L'indice Dow Jones a gagné 1,76%, ou 586,89 points, à 33.876,97 points, le S&P-500, plus large, a pris 58,34 points, soit 1,40%, à 4.224,79 points et le Nasdaq Composite a gagné de son côté 111,1 points (0,79%) à 14.141,48 points.

Les contrats à terme sur indices suggèrent pour l'instant une poursuite de la hausse mais à un rythme plus prudent.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini la journée sur une progression de 3,12%, sa meilleure performance depuis le 16 juin 2020, reprenant l'essentiel du terrain perdu la veille (-3,29%).

En Chine, la progression des bancaires et du secteur de l'énergie a soutenu la tendance pendant la majeure partie de la séance mais l'indice SSE Composite de Shanghai (+0,37%) et le CSI 300 (+0,11%) réduisent leurs gains à l'approche de la clôture.

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro sont en hausse d'un peu plus d'un point de base dans les premiers échanges, à -0,169% pour le Bund allemand à dix ans et 0,17% pour son équivalent français.

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans, à 1,4954%, poursuit la remontée entamée lundi. La première séance de la semaine sur le marché des emprunts d'Etat américains a été marquée par la plus forte hausse du rendement à 30 ans depuis le 6 janvier et par un creusement de l'écart entre les rendements à cinq et 30 ans, un reflet de la confiance dans les perspectives de croissance à long terme.

CHANGES

Le dollar est en légère hausse face aux autres grandes devises (+0,15%) après avoir cédé 0,35% lundi sur des prises de bénéfice, logiques après un gain de près de 1,9% en trois séances.

L'euro parvient à se maintenir autour de 1,19 dollar après être tombé sous 1,1850 en séance lundi.

Du côté des cryptomonnaies, le bitcoin regagne 3,29% à 32.675,25 dollars après avoir chuté de plus de 11% lundi en réaction aux nouvelles mesures chinoises d'encadrement du secteur.

PÉTROLE

Le marché pétrolier varie peu après un début de journée bien orienté qui a permis au Brent de franchir le seuil des 75 dollars le baril pour la première fois depuis avril 2019.

Le Brent gagne 0,31% à 75,13 dollars tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,14% à 73,56 dollars. Ils ont pris respectivement 1,9% et 2,8% lundi.

(Édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS