Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Hausse en vue à Wall Street, l'appétit pour le risque revient

Publié le

par Patrick Vignal

Hausse en vue à Wall Street, l'appétit pour le risque revient
Les marchés européens dans le vert à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,22% vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,24% et à Londres, le FTSE avance de 0,3%. /Photo prise le 23 août 2018/REUTERS/Peter Nicholls
© Peter Nicholls

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse modérée dans le sillage des marchés européens, dans le vert à mi-séance, soutenus par des espoirs de négociations commerciales entre Washington et Pékin ainsi que par l'apaisement des tensions sur les marchés émergents avec le rebond de la livre turque. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,2% à 0,4% mais la tendance pourrait évoluer avec une batterie d'indicateurs américains à l'agenda, notamment les ventes de détail, la production industrielle (12h30 GMT) et l'indice de confiance du Michigan (14h00 GMT).

À Paris, le CAC 40 gagne 0,22% à 5.340 points vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,24% et à Londres, le FTSE avance de 0,3%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,15%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,07% et le Stoxx 600 de 0,14%.

Les Etats-Unis ont déclaré jeudi avoir invité la Chine à reprendre les discussions sur le commerce, ce qui a éloigné pour un temps la menace de nouvelles taxes douanières, mais les investisseurs restent prudents face aux positions fermes affichées des deux côtés.

La Chine a ainsi indiqué vendredi, par le biais du journal China Daily, qu'elle ne se plierait pas aux exigences des Etats-Unis dans ce dossier.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

A Wall Street, le distributeur Sears et le spécialiste des logiciels Adobe seront surveillés au lendemain de la publication de leurs résultats.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, la détente sur le front commercial favorise à nouveau le secteur des ressources de base (+0,87%) et de l'automobile (+0,85%). A Paris, Valeo (+3,36%) et Renault (+2,94%) figurent dans le trio de tête du CAC 40.

Le compartiment des hautes technologies avance de 0,38% dans le sillage du rebond d'Apple (+2,31%) et de la hausse du secteur jeudi à Wall Street.

La hausse la plus forte du Stoxx 600 revient à Investec (+7,70%) après l'annonce par le groupe financier britannique de la scission de ses activités de gestion d'actifs.

Juste derrière, Casino prend 4,94% après des propos prêtés à son PDG auprès d'analystes jugés rassurants par les investisseurs.

EMERGENTS

Outre les espoirs sur le front du commerce, l'appétit pour le risque est nourri par l'apaisement des tensions sur les marchés émergents après le vif rebond de la livre turque consécutif au relèvement de taux, plus fort qu'anticipé, de sa banque centrale.

"Cette décision courageuse réduit le risque d'une crise financière d'ampleur", écrivent les analystes de Rabobank. "Cela dit, ce n'est qu'une première étape qui pourrait ne pas suffire à redresser durablement la livre."

L'indice MSCI des actions émergentes prend plus de 1%.

TAUX

Le regain de confiance des investisseurs, moins enclins à privilégier des actifs refuge comme les obligations d'Etat, favorise une hausse des rendements obligataires.

Le taux des Treasuries à 10 ans prend 2,5 points de base pour se rapprocher de 2,99% et son équivalent allemand suit le mouvement pour dépasser 0,44%.

CHANGES

Le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence dont l'euro, proche de l'équilibre autour de 1,17 dollar après avoir profité de la confiance affichée jeudi par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), dans la solidité de l'économie de la zone euro et dans les perspectives d'inflation de la région.

PÉTROLE

Les cours du pétrole repartent timidement de l'avant après avoir subi jeudi leur plus forte baisse depuis près d'un mois sur le marché Nymex, sous le coup de prises de bénéfice après leurs plus hauts de quatre mois inscrits la veille.

Le baril de Brent revient autour de 78,30 dollars et le baril de WTI se rapproche de 69 dollars.

(Édité par Blandine Hénault)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle