Hausse du budget de l'UE : la France redit non

Aujourd'hui, la France a réaffirmé son opposition à toute augmentation du budget européen en réaction à la proposition de la Commission de Bruxelles d'augmenter celui-ci de 6,8% en 2012.

Partager

La porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, a indiqué que la question avait été abordée par Nicolas Sarkozy en conseil des ministres.

"Elle a été l'occasion pour le président de la République de rappeler que son engagement à lui, c'est la stabilité du budget communautaire", a-t-elle dit à la presse.

"Pour nous il est juste impossible, injustifiable et inacceptable que l'Union européenne demande à chacun de ses membres de faire des efforts de réduction des déficits, de réduction des dépenses et qu'en même temps elle propose une augmentation de 7% de son propre budget", a-t-elle ajouté.

"Aujourd'hui nous demandons à l'Union européenne, comme nous le souhaitons pour la France, une gestion rigoureuse et sérieuse."

Cinq pays européens, dont la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, avaient réclamé dès fin 2010 un gel des dépenses communautaires.

Nicolas Sarkozy a inscrit dans son programme présidentiel un gel de la contribution de la France au budget de l'Union européenne (UE), indiquant que la mesure permettrait d'économiser, selon lui, 600 millions d'euros par an.

Avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS