Hausse des prix du lait en vue en France

RENNES (Reuters) - Les producteurs de lait du grand ouest qui s'étaient mobilisés depuis mardi pour réclamer une hausse des prix ont suspendu leurs actions après que des coopératives se sont engagées à revaloriser leur production au troisième trimestre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Hausse des prix du lait en vue en France
Les producteurs de lait du grand ouest qui s'étaient mobilisés depuis mardi pour réclamer une hausse des prix ont suspendu leurs actions après que des coopératives se sont engagées à revaloriser leur production au troisième trimestre. Actuellement rétribué ente 300 et 310 euros les mille litres, le prix payé aux éleveurs devrait passer à 320 et 330 euros ces prochaines semaines. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Actuellement rétribué ente 300 et 310 euros les mille litres, le prix payé aux éleveurs, qui réclament entre 340 et 350 euros, devrait passer à 320 et 330 euros ces prochaines semaines.

"Nous nous sommes également engagés à restituer intégralement aux producteurs les hausses de tarifs qui seront concédées par la distribution sur les produits laitiers de premier prix et discount", a déclaré jeudi à Reuters Dominique Chargé, président de la Fédération Nationale des Coopératives laitières (FNCL).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette mesure ne sera toutefois appliquée que si les hausses sont effectives au 1er juillet sur l'ensemble des produits laitiers, a précisé dans un communiqué la FNCL, qui déplore par ailleurs que la distribution n'a « pas suivi le rythme de hausse » de certains produits tels le beurre, dont le cours a bondi ces derniers mois.

Plusieurs laiteries appartenant à des coopératives ont fait l'objet de manifestations et de blocages qui ont été levés mercredi dans la soirée.

La Fédération Nationale des Producteurs de Lait, qui doit rencontrer les représentants de la grande distribution vendredi à Paris, s'est félicitée des engagements de la FNCL qui doit selon elle « lier la rémunération des producteurs à la valorisation du marché intérieur laitier avec l'objectif de couvrir systématiquement les coûts de production ».

(Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS