Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Haribo France ouvre un plan de départs volontaires sur ses sites d’Uzès et Marseille

, , ,

Publié le

Haribo France, qui veut réduire de 10 % ses coûts industriels, recueille depuis début septembre les souhaits de départs volontaires à la retraite sur ses sites d’Uzès (Gard) et Marseille (Bouches-du-Rhône). Le plan concerne 80 personnes, 40 sur chaque site. La réorganisation pourrait toucher les intérimaires et réduire au total l’effectif de 110 personnes.

Haribo France ouvre un plan de départs volontaires sur ses sites d’Uzès et Marseille
Haribo
© Fotolia

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le président d’Haribo France avait indiqué en avril 2016 à L’Usine nouvelle vouloir réduire de 10 % les coûts industriels d’ici 2018 via un plan de compétitivité baptisé France 2020. Un effort qui passe par une réorganisation du travail et un plan de départs volontaires de 80 salariés sur les sites d’Uzès (Gard) et Marseille (Bouches-du-Rhône), en échange de la stabilité des volumes de production jusqu’en 2020-2021.

Le DRH d’Haribo France précise à usinenouvelle.com : "Le plan de départs volontaires à la retraite concernera 80 salariés au maximum, 40 pour Marseille et 40 pour Uzès. Mais nous envisageons également la réduction du nombre d’intérimaires grâce à des modifications d’organisation et des gains en efficacité, ce qui pourrait porter le nombre à 110 au total."

Haribo a lancé début septembre la période de recueil des volontariats, qui durera jusqu’à la fin du mois. "Nous n’avons pas pour le moment de visibilité sur le nombre de volontaires."

Le plan de compétitivité comprend aussi le transfert vers la Belgique de la production de guimauve, assurée aujourd’hui par une quinzaine d’ouvriers à Uzès. "Les transferts de production n’ont pas commencé, précise Sylvain Chardard. Ils doivent faire l’objet d’un processus d’information et consultation des CE et CHSCT, puis ces projets seront engagés en tenant compte d’aspects techniques (engineering) et humains, comme la formation et le calendrier des départs notamment."

Filiale la plus importante du groupe Haribo, Haribo France a réalisé 250 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 et emploie 750 salariés, dont 350 dans l’usine d’Uzès et 220 dans celle de Marseille.

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle