Halgand monte en puissance dans l'aéronautique et le ferroviaire

Le sous-traitant, spécialisé dans la mécanique de précision et chaudronnerie, va investir à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique) dans une unité de traitement de surface.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Halgand monte en puissance dans l'aéronautique et le ferroviaire
Citadis

Halgand prévoit la mise en place d'une ligne de traitement de surface, avec un bain capable de traiter des pièces de deux mètres de long, principalement pour l'aéronautique. Un bâtiment d'environ 1 200 m² sera construit pour cela à côté des installations actuelles de la société de sous-traitance, basée à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique). Le projet en est au stade des demandes d'autorisation mais Cyrille Halgand, le PDG, table sur une mise en service à l'automne 2014.

L'investissement se situera entre 2,5 et 3 millions d'euros. Halgand investit chaque année près de 15 % de son chiffre d'affaires. Sous-traitant confirmé de l'aéronautique en mécanique de précision et chaudronnerie, Halgand poursuit sa diversification dans le ferroviaire. Cette activité est montée en puissance avec Alstom, notamment avec les profilés du tramway Citadis. L'entreprise a ainsi accédé à des certifications en soudure structurelle aluminium. Elle est aussi agréée LP150 (leading partner), cercle des sous-traitants majeurs d'Alstom.

"Nous avons montré nos capacités à fournir des prestations plus complètes, au-delà des simples pièces, de gérer l'approvisionnement matière, la supply chain et des références d'autres sous-traitants", détaille Cyrille Halgand. Dans le ferroviaire, Halgand perçoit la possibilité d'autres marchés. Pour cela, le dirigeant mise sur le groupement Neopolia. Ainsi, une affaire a déjà été remportée collectivement auprès de Bombardier, sous la conduite de la société angevine de tôlerie SLTS.

"Nous pourrions aller plus loin sur des ensembles montés et assemblés", poursuit Cyrille Halgand. Le ferroviaire représente aujourd'hui 15 % du chiffre d'affaires d'Halgand et pourrait passer à 25 % de l'activité dans les quatre à cinq ans. Dans le même temps, l'entreprise devrait monter en puissance dans l'aéronautique, dans le sillage d'Airbus et d'Aerolia. Halgand a progressé de 29 % à 26,4 millions d'euros sur l'exercice clos en mars 2011. Et les 28 millions d'euros sont en vue cette année.

L'entreprise fait travailler 220 salariés et une implantation de 30 personnes au Maroc complète son dispositif industriel.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    HALGAND
ARTICLES LES PLUS LUS