Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Hace veut capter l'énergie de la houle

, ,

Publié le

Made in France

Hace veut capter l'énergie de la houle

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Choqué par la catastrophe de Fukushima, Jean-Luc Stanek, un passionné d’écologie et de plongée sous-marine, a lancé avec neuf amis ingénieurs Hydro Air Concept Expérimental (Hace), en août 2013. L’entreprise installée sur l’écoparc de Blanquefort, près de Bordeaux, a pour objectif de concevoir des machines pouvant capter l’énergie de la houle. Elle utilise une technologie innovante d’énergie houlomotrice à colonne d’eau oscillante pour produire de l’énergie qui fait l’objet d’un brevet mondial. En période creuse, la machine peut aussi dessaler l’eau de mer. Autre avantage, elle est adaptée aux conditions marines extrêmes. "Nous produisons 24 heures sur 24 à un prix inférieur au nucléaire et aux autres énergies renouvelables", souligne Jean-Luc Stanek.

L’opportunité

Hace ambitionne de produire 5 % de l’électricité mondiale vers 2035, soit environ 2 000 TWH (terawatts heure) annuels.

 

 

Hace cible deux types de clients : les grands énergéticiens (Areva, Siemens…) et les îles (Seychelles…) qui peuvent ainsi devenir autonomes en électricité. La société a déjà quatre précommandes pour 20 millions d’euros, de pays africains, qui devraient être livrés en 2015. Les machines auront une puissance de 250 kW à 4 MW. La fabrication des pièces sera sous-traitée en France et l’assemblage réalisé à Blanquefort. Les machines vont être vendues directement ou par le biais de sociétés de production vente (SPV). "Mais ce projet créera entre 45 et 270 emplois d’ici à 2018.", promet Jean-Luc Stanek. Son objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros dès 2017. Mais il doit trouver 1 million d’euros pour financer le premier prototype. "C’est en bonne voie. Je négocie avec un investisseur de la 'taille d’un État'", confie-t-il.

Nicolas César

L’innovation

Hace a créé un dispositif, pour produire de l’énergie en utilisant la force des vagues. La technologie d’énergie houlomotrice à colonne d’eau oscillante fait l’objet d’un brevet mondial. La machine, qui fait plus de 100 mètres de diamètre, peut aussi dessaler l’eau de mer en période creuse.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle