H-Prec conforte son outil industriel de pièces composites

A l’origine de procédés brevetés de fabrication de pièces composites, H-Prec investit un million d’euros dans de nouveaux équipements à Carros (Alpes-Maritimes).

Partager

H-Prec conforte son outil industriel de pièces composites

"Après avoir investi un million d’euros en 2015 pour développer nos procédés et notre unité de 1 000 m² à Carros (Alpes-Maritimes), nous injectons à nouveau un million d’euros pour, d’une part, augmenter nos cadences de production en renforçant l’automatisation, et d’autre part, intégrer une ligne de découpe numérique de tissus", indique Cécile Crassous, présidente et cofondatrice en 2015 avec son frère Arnaud, de la société H-Prec.

Ce fabricant de pièces composites, qu’il va promouvoir du 6 au 8 mars au JEC World 2018, verra cette installation opérationnelle en avril. L’un des fondateurs de Gemalto, Daniel Le Gal, et Bpifrance soutiennent financièrement l’essor de H-Prec, qui compte aujourd’hui neuf salariés et prévoit d’en recruter deux supplémentaires cette année.

Fabrication française

H-Prec a mis au point et breveté deux procédés. Le premier, H-Prec One-Step, récompensé lors du JEC World 2017, permet de réaliser trois types de composites : emboutis, revêtus (feuilles métalliques, cuir, laminate, tissu…) ou sandwich. Les inserts sont intégrés lors de la fabrication. Le second, BloK, permet de remplacer des pièces métalliques ou de fonderie par du composite massif usiné, constitué de fibres continues orientées afin de gagner en poids, rigidité ou résistance. Il s’adresse à des secteurs comme l’aéronautique (poignées, armatures de siège…), les équipements industriels (bras de fixation, pièces de châssis…), le luxe (boitier de montre, maillon de bracelet, poignée bagage)...

H-Prec a conçu une gamme C-Blok d’une douzaine de pièces pour le monde du deux-roues (carter moteur, Té de fourche, repose-pied, protection de levier de frein…) qu’elle devrait étoffer en 2018. "Notre modèle économique repose sur la production en France de pièces techniques et de parement en petite et moyenne série à coûts compétitifs pour des clients de toute l’Europe. Nous maîtrisons toute la chaîne, de la conception au contrôle final des pièces, pour que la qualité ne dépende que de nous. Nous sommes ouverts aussi à des transferts de technologie", précise la dirigeante qui a rejoint la « French Fab ». Son chiffre d’affaires n’est pas dévoilé.


Jean-Christophe Barla

Jean-Christophe Barla (Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS