H&M accuse une perte un peu plus importante que prévu au T2

STOCKHOLM (Reuters) - Le géant suédois du prêt-à-porter H&M a fait état vendredi d'une perte avant impôts légèrement plus importante que prévu sur le deuxième trimestre en raison de l'impact sur son activité de l'épidémie de coronavirus et des fermetures de magasins décidées pour enrayer la crise sanitaire.
Partager
H&M accuse une perte un peu plus importante que prévu au T2
Le géant suédois du prêt-à-porter H&M a fait état vendredi d'une perte avant impôts légèrement plus importante que prévu sur le deuxième trimestre en raison de l'impact sur son activité de l'épidémie de coronavirus et des fermetures de magasins décidées pour enrayer la crise sanitaire. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

La perte avant impôts s'élève à 6,5 milliards de couronnes suédoises (610 millions d'euros) sur le trimestre clos à fin mai contre un bénéfice de 5,9 milliards de couronnes à la même période un an plus tôt.

Les analystes tablaient en moyenne sur une perte de 6,4 milliards de couronnes, selon les données Refinitiv.

H&M, qui avait averti le mois dernier qu'il accuserait une perte sur son deuxième trimestre, a expliqué avoir augmenté ses promotions, ce qui a pesé sur la marge brute, et prévenu que les démarques se poursuivraient sur le troisième trimestre afin d'écouler les stocks.

"Etant donné qu'il existe une surabondance de produits de printemps dans l'ensemble de l'industrie et que le marché reste affaibli, nous prévoyons que les démarques par rapport aux ventes augmenteront à nouveau au troisième trimestre", a déclaré la directrice générale, Helena Helmersson.

H&M a indiqué que 7% de ses plus de 5.000 magasins dans le monde restaient temporairement fermés, contre environ 80% au plus fort de la crise sanitaire.

Le groupe a déclaré qu'il accélérerait les fermetures de magasins et ouvrirait moins de nouvelles boutiques cette année que prévu, ce qui conduira une réduction nette du nombre de magasins.

A la Bourse de Stockholm, l'action H&M gagnait 1% vendredi dans les premiers échanges.

(Anna Ringstrom, Blandine Hénault pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS