Gys muscle son pôle industriel mayennais

Gys , le spécialiste mayennais des postes à souder, des chargeurs de batterie et des équipements de carrosserie, a signé plusieurs accords d'envergure avec des constructeurs automobiles. Le Gysflash 100, son nouveau chargeur "intelligent", promet d'être un best-seller.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Gys muscle son pôle industriel mayennais

Gys a lancé une nouvelle vague d'investissements à Saint-Berthevin (Mayenne), siège de ce fabricant de postes à souder, de chargeurs de batterie et d'équipements de carrosserie. Livrable à l'été 2017, le premier bâtiment de 3 000 m² est une extension du site de production d'où sortent chaque année 500 000 machines. Le second (2 500 m²) agrandira le pôle logistique. Sa construction sera lancée au premier trimestre 2017. Au total, l'entreprise a prévu d'investir près de 6 millions d'euros dans ce programme.

Ce plan d'investissement accompagne les succès commerciaux de l'entreprise, au plan mondial. Le chiffre d'affaires 2016 se situera entre 70 et 75 millions d'euros contre 63 millions d'euros en 2015. Et l'export dépassera les 50 %. Le groupe (550 salariés dont 365 en France) a établi un réseau de filiales à l'étranger. Après la Chine, il lancera en 2017 le projet d'une troisième usine dans le monde.

Ce dynamisme est lui-même lié à une nouvelle génération de produits sur lesquels le groupe dispose d'une longueur d'avance. Gys vient en particulier de signer un deuxième contrat avec Volkswagen. Le premier, en 2014, portait sur le soudage à points. Le second porte sur un chargeur de batterie "intelligent", le Gysflash 100, lequel s'adresse aux milliers de concessions de la marque, dans le monde entier. C'est là un champ beaucoup plus large que l'univers de la carrosserie où évolue historiquement l'entreprise.

D’importants volumes en vue

Le Gysflash 100 permet de stabiliser la tension du véhicule, de compenser les micro-variations de tension lors de la mise à jour des nombreux microprocesseurs d'un véhicule. Lors de cette opération, le constructeur récupère les data des véhicules. "Sur ce type d'appareils, nos concurrents n'ont pas encore notre capacité industrielle", explique Bruno Bouygues. Sur le Gysflash 100, Gys a également été retenu par Renault. En soudage, c'est par Ford que Gys a été homologé, là aussi au plan mondial. Ce qui ouvre la porte à d'importants volumes.

En termes d'innovation, les avancées de l'entreprise sont considérables. Pour Mercedes, Gys a mis au point une technologie de soudage Mig (à l'arc) adaptée aux nouveaux aciers légers et durs des futurs véhicules de la marque, lesquels dont l'objet de nouveaux traitement de surfaces. Par ailleurs, pour ces aciers durs, de type Usibor, mais aussi sur les assemblages acier-composite ou alu-composites, l'alternative au soudage est le rivetage. A cette fin, Gys a lancé Gyspress, un appareil de rivetage léger pour les réparateurs. Et pour les alliages de carbones, le groupe propose désormais des appareils à induction.

Emmanuel Guimard

0 Commentaire

Gys muscle son pôle industriel mayennais

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

GYS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS