Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Video] Guillaume Pepy veut réformer la SNCF... mais pas briguer un troisième mandat

Léna Corot , ,

Publié le

Vu sur le web La réforme de la SNCF engagée par le gouvernement est une chance à saisir, selon Guillaume Pepy. Dans une tribune publiée dans Le Monde, le patron de la SNCF se dit favorable à l'ouverture à la concurrence et à l'arrêt des embauches sous le statut actuel des cheminots. Mais il a aussi déclaré mercredi 7 mars qu'il ne pensait pas briguer un troisième mandat en 2020.

[Video] Guillaume Pepy veut réformer la SNCF... mais pas briguer un troisième mandat
Guillaume Pepy ne pense pas briguer de troisième mandat à la tête de la SNCF en 2020.
© PERENOM Luc

Statut des cheminots et ouverture de la SNCF à la concurrence : dans une tribune parue sur Le Monde mardi 6 mars dans la soirée, Guillaume Pepy revient sur la réforme de la SNCF engagée par le gouvernement. Le patron de la SNCF affirme que cette réforme est une "opportunité historique" puisque "de la gouvernance du système ferroviaire au traitement de la dette de SNCF Réseau", l'ensemble des questions vont être traitées en même temps pour la première fois. L'occasion pour la SNCF de "se réinventer".

Guillaume Pepy profite de cette tribune pour défendre les cheminots et pousser un "coup de gueule" contre les aprioris selon lesquels ils seraient privilégiés. Travailler les dimanches et jours fériés ainsi que de nuit en cas de problème et dans des conditions parfois difficiles, tel est le quotidien des cheminots, rappelle le patron de la SNCF qui se dit toutefois favorable à l'arrêt des embauches sous ce statut.

Plusieurs métiers au cours d'une carrière

Jusqu'alors plutôt silencieux sur le projet de réforme du gouvernement sur le statut des cheminots car ne souhaitant pas entrer dans un débat qu'il juge "politique", Guillaume Pepy s'exprime finalement dans cette tribune. "Stopper le statut pour les nouveaux entrants, c’est d’abord le conserver pour tous ceux qui l’ont", estime le patron de la SNCF.

Il justifie la proposition provenant du rapport Spinetta de mettre fin au statut de cheminot pour les futures recrues de la SNCF par l'évolution du rapport au travail. Aujourd'hui les personnes "ont la possibilité d'exercer plusieurs métiers au cours de leur carrière", explique-t-il. Le patron de la SNCF avance aussi la possibilité qu'auront ces nouvelles recrues de changer d'entreprises ferroviaires plus facilement qu'aujourd'hui, puisqu'avec l'ouverture à la concurrence de nouvelles sociétés apparaitront dans ce secteur en France.

Une réforme qu'il n'entend pas mener après 2020

Plébiscitée par les Français, l'ouverture à la concurrence "peut être une chance" pour la SNCF, écrit Guillaume Pepy. Plus de trains, un meilleur service clients et un meilleur rapport qualité-prix découleront d'une telle réforme, explique-t-il. Toutefois, il tient à rassurer en expliquant que la SNCF aura toujours un statut particulier puisqu'"entreprise publique chargée de missions de service public la SNCF continuera […] à aller aussi là où le marché ne souhaite pas aller".

Si le patron de la SNCF est favorable à la réforme de la SNCF, il ne semble pas vouloir la mener à terme au sein du groupe ferroviaire français. "Je pense que je ne solliciterai pas un troisième mandat parce que, après une dizaine d'années à la SNCF, je pense que c'est bien qu'il y ait un oeil neuf", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1 mercredi 7 mars. Or son mandat prend fin en 2020. Et la réforme engagée par le gouvernement ne sera certainement pas complètement mise en oeuvre au sein du groupe ferroviaire français d'ici là.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus