Guerre ouverte dans les lessives « vertes »

Certaines marques de nettoyants textiles dits « verts » ont du retirer en catastrophe fin décembre, leur précieux « Ecolabel ». En cause : le non respect du cahier des charges européen selon certains de leurs concurrents.

Partager

Guerre ouverte dans les lessives « vertes »

Pas de pitié entre les fabricants de lessives dites « écologiques » ! Plusieurs produits de marques nationales et de marques distributeurs (L’Arbre Vert, Leclerc, Système U…) ont du retirer en catastrophe fin décembre, sur certains de leurs produits, leur « Ecolabel », délivré par l’Afnor et censé garantir des composés moins nocifs pour l’environnement. Selon nos informations, le belge Ecover (80 millions d’euros de chiffre d’affaires) serait à l’origine de cette affaire. Le fabricant, qui possède une usine en France à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), aurait dénoncé ses petits camarades, en réalisant des tests dans des laboratoires italiens sous contrôle d’huissiers, pour montrer qu’ils ne respectaient plus les critères. Et aurait envoyé ensuite les résultats à l’Afnor.

Paradoxal quant on sait qu’Ecover a toujours refusé d’apposer ce label sur ces produits le jugeant « trompeur pour le consommateur ». La marque belge, habituée des circuits spécialisés qui a fait son entrée en hypers et supermarchés il y a deux ans, demande des critères plus sévères et la fin des passe-droits octroyés à certains pays. « Ce référentiel, soit disant européen, autorise au Royaume-Uni l’emploi d’agents phosphates », dénonce-t-on chez Ecover.

L’Afnor, saisie par Ecover, assure que les retraits résultent d’un « échec au test d’efficacité et non pour des raisons environnementales ». L’organisme promet une révision du cahier des charges européen d’ici à l’été, avec notamment un renforcement des contrôles des produits mis sur le marché. En attendant, la société Novamex (35 millions d’euros de chiffre d’affaires) qui fabrique les produits L’Arbre Vert et à la marque Carrefour, précise que le retrait de l’Ecolabel n’a eu lieu que sur ses lessives en bidon de 3 litres. « Il s’agit d’un retrait temporaire lié à un échec au test d’efficacité car nous n’utilisons pas d’agents blanchissants ni d’azurants optiques », précise Jean-Yves Festoc, directeur commercial du fabricant basé à Saint-Benoît (Vienne), qui ajoute que « tout devrait rentrer dans l’ordre d’ici fin mars ».

En France, le marché total des lessives « vertes » a connu un accroissement de 20 % en 2009, à 55 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Adrien Cahuzac

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS