Electronique

Guerre des consoles : Nintendo veut contrer Sony

, , ,

Publié le

Avec une console plus simple et plus économique, Nintendo fait front à Sony dont la Playstation 3, un monstre de technologie, est pénalisé par ses retards de livraison.

Guerre des consoles : Nintendo veut contrer Sony

Nintendo repasse à l'attaque. Ecrasé par Sony et sa Playstation 2, le groupe de Kyoto a mis au point une nouvelle arme. Une console de jeux au drôle de nom, la Wii, qui bouscule la dernière née de Sony, la Playstation 3 (PS3). Revue des forces en présence sur ce marché mondial des consoles où Sony, Nintendo et Microsoft devraient vendre 30 millions d'unités en 2007.


L'INNOVATION Avantage Sony
Les deux concurrents ont misé sur des stratégies totalement opposées. Sony, poussé par KenKutaragi, le père de la Playstation, a décidé de faire de la PS3 un monstre de puissance. Le japonais a investi 1,8 milliard de dollars pour développer, avec IBM et Toshiba, une puce d'un nouveau type. La Cell, dite «multicoeur», intègre huit processeurs et effectue près de 220 milliards d'opérations par seconde. Sony a aussi doté la PS3 d'un lecteur de DVD de haute définition Blu-Ray et d'un disque dur de 20 ou 60 giga octets, selon les versions, qui permet de stocker vidéos, photos et morceaux musicaux.

Au final, la PS3 affiche des performances «dignes d'un serveur d'entreprise», selon le cabinet iSuppli. Et les jeux bénéficient de graphismes et d'animations encore jamais vus, au réalisme confondant. Face à cette débauche de puissance, Nintendo a préféré la simplicité. Dès 2003, le P-DG, Satoro Iwata, a imaginé une console accessible à tous, avec des jeux instinctifs et amusants. Pas la peine, donc, d'investir 1,8 milliard de dollars dans un microprocesseur dernier cri. Nintendo s'est contenté de faire développer une puce par IBM.

Le fondeur américain a adapté l'un de ses microprocesseurs de type PowerPC. Classique, celui-ci a simplement été optimisé pour limiter la consommation d'énergie. Rien d'exceptionnel non plus du côté des autres composants. Pas de disque dur, mais une mémoire Flash de 4 giga octets. Seule innovation, la manette. De la forme d'une télécommande, elle intègre un gyroscope qui reproduit à l'écran les mouvements de bras du joueur, tels un revers au tennis ou un swing au golf.  

LA PRODUCTION Avantage Nintendo

Sony paie le prix de ses innovations. Le groupe de Tokyo a sous-estimé la difficulté à fabriquer les diodes à laser bleu, composants essentiels des lecteurs de DVD Blu-Ray. Résultat, son usine de Shiroishi (Japon) où sont produites les diodes tourne au ralenti et le rythme d'assemblage de sa console, réalisé sur le seul site de Kisarazu (Japon), a pris du retard. Initialement prévue en mars 2006, la sortie de la PS3 a été décalée à novembre. Alors que Sony avait opté pour une sortie mondiale, seuls le Japon et les Etats-Unis ont pu être livrés. L'Europe devra attendre mars 2007.

A l'inverse, Nintendo n'a eu aucun mal à s'approvisionner en composants courants. ATI, Samsung ou Broadcom lui ont fourni, dans les délais prévus, puces graphiques, mémoires et capteurs sans fil. Le groupe de Kyoto a donc tenu son calendrier de lancement. Le 19 novembre, 500 000 consoles ont été livrées aux Etats-Unis (contre 400 000 pour Sony) et 400000 étaient disponibles dès le 2 décembre au Japon (moins de 100 000 pour Sony).
Mieux, Nintendo a réussi un lancement mondial quasisimultané puisque la Wii sera disponible en Europe le 8 décembre.

LE MARKETING Avantage Nintendo

Sony a fixé le prix de sa nouvelle console à 499 dollars et 599 dollars, selon les versions. Pénalisé par le coût de ses composants de haut de gamme, le groupe va perdre entre 240 et 300 dollars par PS3 vendue, en escomptant se rattraper ensuite sur les jeux. Nintendo peut, lui, se permettre de vendre la Wii 249 dollars (249 euros enEurope) sans perdre d'argent. Avantage Nintendo, aussi, pour le positionnement de la console. Alors que Sony s'adresse plutôt aux joueurs aguerris de 15 à 35 ans, le groupe de Kyoto s'adresse aux 7 à 77 ans.

«Nintendo peut réussir à toucher aussi bien des enfants que des personnes âgées rebutées par la complexité de la manette de la Playstation», explique Paul Jackson, analyste chez Forrester Research. Nintendo profite enfin d'un catalogue de jeux plus étoffé. Alors que Sony proposera, en mars, une quinzaine de jeux PS3, Nintendo en offrira 27, dès le 8 décembre. Une différence qui s'explique par le succès de la Wii auprès des éditeurs tiers, tel Ubisoft

VERDICT Avantage Nintendo

Etouffé depuis le début des années 1990 par Sony,Nintendo est aujourd'hui en position de reprendre l'avantage avec une console accessible et grand public. Howard Stringer, le P-DG de Sony, semble avoir mesuré le risque. Le 30 novembre, KenKutaragi, le concepteur des Playstation, a dû passer la main et quitter ses fonctions opérationnelles de patron de la division jeux vidéo. Trois semaines, seulement, après le lancement de la PS3 au Japon.


Luc Mathieu

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte